[Dossier] L’enfer, c’est les applis de rencontre gay (et aussi un peu le paradis)
Sexo/Psycho

[Dossier] L’enfer, c’est les applis de rencontre gay (et aussi un peu le paradis)


Les smartphones, leurs applis et particulièrement celles « de rencontre » ont envahi la vie des gays.  Vous connaissez Grindr, Hornet, Scruff, Gayvox, Blued, Ziipr, Hanky, Tinder et cie ? Ne dites pas non, car même si vous n’y êtes pas (ou plus), vous connaissez forcément un gay qui y est actif (ou passif) (ou versatile).

C’est devenu une source de créativité, de débat, un moyen de sociabilisation et de rejet parfois aussi. Dont TÊTU se fait régulièrement l’écho…

 

Il crée des haïkus après ses rencontres sur Grindr

Et si on arrêtait de demander « T’es clean ? » sur les applis ?

Blued : et la Chine inventa le monde « post-Grindr »

10 trucs à ne plus dire sur les applis comme Grindr en 2017

Les nouveaux emojis très osés de Grindr font polémique

Pour lui pourrir la vie, un harceleur envoie 700 plans Grindr chez sa victime

Ils montrent leurs messages Grindr à leurs mères (et c’est hilarant)

Courrier du cœur : « J’ai surpris mon copain sur Grindr »…

Enquête : Il propose des « plans plâtre » sur Grindr

« Je dessine mes plans Grindr. C’est ma façon de rencontrer du monde »

ads