Communiqué : TÊTU où es-tu ?
Magazine

Communiqué : TÊTU où es-tu ?


Chères lectrices, chers lecteurs,

 

Depuis la reprise du titre à la fin de l’année 2015, notre société a relancé le site tetu.com et repris la publication magazine en mars 2017.

Nous avons accompagné le titre aussi loin que nous le pouvions et sommes très fiers du travail accompli : les ventes du magazine et les chiffres de fréquentation du site dépassent nos espérances premières et montrent le dynamisme de la communauté LGBT+ et l’attachement exceptionnel de celle-ci à ce titre de presse emblématique.

Actuellement, nous étudions des solutions stratégiques afin d’accélérer le développement de la marque dans les meilleures conditions possibles.

 

Après la victoire du mariage pour tous, il reste de très nombreux combats à mener pour la communauté LGBT+ : homoparentalité, droits des trans, luttes pour la visibilité, contre la LGBTphobie, contre le sida en France et partout ailleurs dans le monde. Celle-ci mérite un média ambitieux, engagé et de qualité pour parler d’elle à la première personne, dans toute sa diversité.

Aussi nous avons repoussé la sortie du numéro 216 pour être entièrement mobilisés et tournés vers l’avenir de TÊTU. Celui-ci est désormais disponible dans une version numérique en téléchargement ici. Ce numéro exceptionnellement limité au format digital ne signifie en rien l’abandon du magazine dans sa version papier, les deux ayant vocation à cohabiter dans un  futur proche.

 

Un numéro particulièrement fort puisqu’il s’appelle S’aimer au grand jour. TÊTU décrypte la manière d’être en couple dans l’espace public quand on est LGBT+, raconte le vieillir gay à travers une galerie de témoignages touchants, va à la rencontre de Xavier Bettel, le Premier ministre du Luxembourg dont le mari avait posé sur la photo des « premières dames », et surtout rend hommage à son premier propriétaire Pierre Bergé, véritable mécène des LGBT+ mort le 8 septembre dernier.

Ce numéro est le vôtre. Nous espérons qu’il vous ressemble et qu’il vous plaira. Et sommes impatients de connaître votre avis sur son contenu.

 

Si 2016 était l’année de la renaissance pour TÊTU, 2018 doit être celle de la conquête dans un paysage médiatique français en pleine ébullition. En attendant, nous vous donnons rendez-vous sur tetu.com que nous avons le plaisir de nourrir quotidiennement avec la même application, pour vous, chères lectrices, chers lecteurs.

 

La direction de TÊTU

 

Retrouvez le numéro 216 de Têtumag sur issuu.com.

  • Vincent

    Franchement ? 4,90 euros un fichier d’impression (les photos sur deux pages avec l’excès dans le pli), même pas un format adapté au web, et une parution au milieu de nulle part, 3 mois après la rentrée et presqu’autant après la mort de Bergé. C’est pas sérieux…

  • Dominique

    Bof bof bof…. Un Têtu bien fade. La newsletter hebdomadaire est plus intéressante, c’est dire…

ads