L’archipel finlandais : un voyage des sens à la première personne
Destinations

L’archipel finlandais : un voyage des sens à la première personne


Au sud-ouest d’Helsinki s’étend le plus grand archipel au monde. Composé de vingt mille îles, cette nature préservée et méconnue, à cheval entre terre et mer, s’explore en ferry, à vélo, en kayak ou à pied. Promesse de paysages sauvages, de lieux enchanteurs et de rencontres étonnantes. À l’abordage !

TURKU. J’arrive en fin de journée à Turku, l’ancienne capitale de la Finlande et porte d’entrée de l’archipel. Construite en 1229 par les Suédois, délaissée par les Russes en 1812 au profit de Helsinki, ravagée par un incendie en 1827, Turku garde de son passé la plus grande cathédrale et le plus grand château médiéval du pays, remarquablement bien conservés. Tiraillé par la soif après mon voyage, je me dirige vers la brasserie Panimoravintola Koulu. Cet imposant bâtiment néo-Renaissance abritait une école avant de devenir une micro-brasserie. Le brasseur m’explique les secrets de fabrication des quatre bières locales pendant que je les déguste avidement. Ma préférence va à l’IPA et ses notes de fruit exotiques. Galvanisé par cette expérience brassicole, j’arrive sur les berges de l’Aura, très animées. Je m’attable à Mami pour un dîner simple, local et goûtu : les maîtres-mots de la cuisine finlandaise. Une fois repu, je ne peux me résoudre à dormir. L’ambiance autour de moi est festive. La jeunesse locale s’est donné rendez-vous sur l’un des bateaux qui, le temps d’un été, se transforment en bar. La clameur qui s’en échappe finit par me convaincre. Après une mythique Lapin Kulta me voilà à la recherche d’un bar gay…

Il vous reste 80% de l’article à lire. Retrouvez la suite dans le numéro 216 de TÊTU, disponible exclusivement en version numérique. Le sommaire complet ici :

Sommaire du numéro 216 de TÊTU en ligne : « S’aimer au grand jour »

Acheter le numéro 216 en ligne sur issuu.com. Ou en parcourant le magazine ci-dessous :

Couverture : ©Harri Tarvainen

ads