Ce député a renversé le Parlement australien en demandant son compagnon en mariage
Buzz/People

Ce député a renversé le Parlement australien en demandant son compagnon en mariage


La demande et la réponse du fiancé figurent officiellement dans le compte-rendu de la séance parlementaire discutant l’ouverture du mariage aux couples de même sexe en Australie !

Et ces débats promettent d’être bien plus rainbow que ceux qui ont rythmé l’Hexagone il y a quatre ans. La proposition de loi du sénateur libéral Dean Smith désirant étendre l’institution vient seulement d’être jetée dans l’arène législative qu’on compte déjà une demande en mariage gay dans les registres.

Plus gays les débats

Fin novembre, à l’occasion du vote au Sénat, l’écologiste Janet Rice a démarré son discours en paraphrasant l’icône gay Judy Garland lorsqu’elle chantait « Over the rainbow » en 1939, un drapeau arc-en-ciel flambant neuf sur les épaules :

D’autres sénateur·rice·s portaient fièrement le camaïeu sur les épaules ou via un pins accroché au col de leur costume. Ce jour-là, 43 voix contre 12 ont validé l’envoi du texte à la Chambre basse du Parlement, le libérant de ses garde-fous conservateurs présentés par amendements, comme l’introduction d’une liberté de conscience ou la possibilité de retirer ses enfants d’une école qui « dévalorise les traditions hétérosexuelles ».

Aujourd’hui, premier jour de débat à la Chambre des représentants, c’est le député libéral Warren Entsch qui a ouvert la danse avec une cravate aux six couleurs de la communauté LGBT et un discours inspiré pour la défense de l’égalité devant le mariage.

parlement australien
©ABCNews

« Plus qu’une chose à faire »

Plus d’une centaine de personnes prendront la parole sur la question; Tim Wilson faisait partie de la ronde. Député libéral et ancien commissaire des droits humains, il a d’abord insisté sur les difficultés de grandir gay et sur le silence de certains membres de son entourage lorsqu’il a demandé son compagnon depuis neuf ans en mariage. Puis il s’est spécialement adressé à ce dernier, maître d’école de 33 ans assis dans le public :

« La personne que je dois le plus remercier, c’est mon compagnon Ryan, a déclaré le député. Ce débat a été la bande-son de notre histoire. On sait que ce n’est pas cette question qui nous a poussés à nous engager en politique […] mais dans mon premier discours, j’avais défini notre relation par la bague que nous portons chacun à la main gauche… », est-il parvenu à prononcer, la gorge serrée. « Il existe des réponses à la question qu’on ne peut pas poser. Alors il ne me reste qu’une chose à faire : Ryan Patrick Bolger, veux-tu m’épouser ? » Applaudissement et sourire de l’intéressé, qui sans hésiter articule un « oui » depuis les tribunes.

parlement australien
Ryan Bolger et Tim Wilson – photo by Josie Hayden for Herald Sun

Anticiper la loi

« Que le compte rendu de la séance précise que ce oui était un oui retentissant », a précisé le président de la Chambre des représentants avant de féliciter les fiancés. Tim Wilson a aussi reçu une franche accolade de la part du sénateur à l’origine de la proposition de loi soutenue par le parti travailliste, les Verts et une partie de la Coalition de centre-droit. Quelques heures plus tard, l’institution tweetait : « On a fouillé dans les registres et Tim Wilson est le tout premier membre de la Chambre a y avoir fait sa demande en mariage. » Double félicitations !

Soumise à un vote postal non obligatoire en septembre, l’ouverture du mariage civil en Australie avait récolté 62% de voix pour le « oui » début novembre, après une participation massive estimée à près de 13 millions de votant·e·s. Les pro-égalité espèrent que la question sera votée « avant Noël », comme promis par le gouvernement, même si les amendements rejetés par le Sénat risquent de ralentir la manœuvre : discutés dès aujourd’hui à la Chambre des représentants, certains sont soutenus par le Premier ministre Malcolm Turnbull et s’ils sont validés, le texte retournera en Chambre haute.

À LIRE AUSSI :

Brandon Flynn de « 13 Reasons Why » fait son coming-out pour défendre le mariage en Australie

Une pub australienne encourage les homos à se tenir la main en public

Australie : à la découverte des « country men »

ads