Australie : la glorieuse victoire du
Actualité

Australie : la glorieuse victoire du "oui" en faveur du mariage pour tous


De l’autre côté du globe, on trépignait d’impatience en attendant les résultats du vote postal ouvrant la voie au mariage pour tous en Australie, après des années de lutte militante.

Mise à jour 07/12/2017 : Une loi a été adoptée jeudi 7 décembre par le Parlement australien, moins d’un mois après que 62 % des Australiens se sont prononcés pour lors d’un référendum (voir le détail ci-dessous). Seuls 4 députés sur 150 ont voté contre. Le résultat a été accueilli dans la joie, et un rainbow flag a même été déployé dans l’enceinte de l’assemblée.

C’est l’avant-dernière étape clé vers la légalisation des mariages entre individus de même sexe. Il revient désormais au gouverneur général Peter Cosgrove, le représentant en Australie de la reine Elisabeth, de signer cette loi. À suivre… Ce sont plus de 24 millions d’Australien.ne.s qui sont concerné.e.s. Hier, c’était l’Autriche qui ouvrait la voie au mariage pour tous.

 

À la question « La loi doit-elle changer pour permettre aux couples de même sexe de se marier ? », les Australien·ne·s en âge de voter ont répondu « oui » à 61,6% et 38,4% s’y sont opposés. Au total, 12,7 millions de personnes ont renvoyé leur nécessaire de vote par la postes, soit près de huit habitant·e·s sur dix.

Plusieurs manifestations pro-mariage étaient organisées dès 6 heure du matin, de Perth à Brisbane en passant par Adelaide, au sud du pays, quelques heures avant l’annonce officielle des résultats clamée depuis Canberra, la capitale. Elles anticipaient la victoire d’un « yes » prédit par les sondages d’opinion.

« Ils ont voté “oui” pour la justice, ils ont voté “oui” par engagement, ils ont voté “oui” pour l’amour” », a immédiatement salué le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull.

À LIRE AUSSI :

Participation massive au vote postal sur le mariage pour tous en Australie

Ce député a renversé le Parlement australien en demandant son compagnon en mariage

Deux textes en débat

Selon news.com.au, deux propositions de loi pourraient être débattues dès demain.

Une première, portée par le sénateur libéral Dean Smith et soutenue par le parti travailliste, les Verts et une partie de la Coalition de centre-droit, étendrait le mariage aux couples de même sexe mais permettrait aux représentants et aux organisations religieuses de refuser d’officier la cérémonie.

Une seconde, cette fois-ci signée du sénateur James Paterson, également libéral, mais encouragée par l’aile conservatrice du parti, ménage la chèvre et le chou : elle donnerait non seulement aux religieux·ses mais aussi à tout individu et entreprise le choix de ne pas participer au mariage d’un couple homo; un·e fleuriste, un·e patissier·e, un·e photographe pourrait ainsi invoquer son « droit de conscience » pour refuser d’offrir ses services lors d’une telle cérémonie. Pire, le texte accorderait aux parents d’élève une « Safe schools clause » (une « clause d’écoles sûres ») leur permettant de changer leur enfant de classe si cette-dernière ne reflète pas leur vision du mariage… Une manière de draguer les plus réticent·e·s qui a déjà été comparée à un « permis de discriminer » par une consœur de Paterson, la sénatrice travailliste Penny Wong.

À LIRE AUSSI :

Attention, en Australie le mariage pour tous pourrait « transformer les enfants en oiseaux »

Quel que soit le texte retenu, l’égalité devant le mariage pourrait être légalisée « d’ici Noël », avait annoncé le Premier ministre Malcolm Turnbull le mois dernier.

Les résultats du vote postal, étant organisé par l’Australian Bureau of Statistics, ont également été analysés avec une lentille socio-démographique, faisant ressortir une relative homogénéité des votes en fonction des États ainsi qu’une forte mobilisation des plus âgé·e·s :

mariage pour tous en Australie vote postal

ads