La génération Z inonde Twitter de fiers selfies avec #Gaybaes
Actualité

La génération Z inonde Twitter de fiers selfies avec #Gaybaes


L’idée a germé dans la tête d’une Twittos lesbienne aux Etats-Unis. Elle est extrêmement simple, mais assez puissante… En demandant aux LGBT+ de fièrement poster des selfies, elle a provoqué un véritable raz-de-marée.

C’est le genre de folie rendue possible par Twitter. Un week-end d’hiver, des ados qui se tournent les pouces dans leurs chambres, et soudain : quelqu’un propose un jeu ! Trop tentant.

Traduction : Salut les filles et les garçons, je lance un tag gay. Vous tous, les LGBT+, postez des photos mignonnes de vous et soyez fiers ! Le hashtag est #GAYBAES. Impliquez-vous, homos !

Pouvoir de conviction des lettres capitales ? Timing parfait ? La proposition de la jeune Daddy Ells a en tout cas été prise au pied de la lettre par des centaines de congénères lesbiennes, gays, bis, trans, queers. Le hashtag #Gaybaes est allé jusqu’à se classer samedi 6 janvier à la septième place des hashtags les plus utilisés au monde, repris en particulier par de nombreux comptes français, preuve indéniable de sa viralité. Mot-valise composé de « gay » et de « bae » (« before anyone else », avant tout le monde), cette expression est aussi utilisée comme une contraction de « baby ».

Résultat : Twitter ressemble à un arc-en-ciel d’ados qui manient le smartphone à la perfection, en se demandant tous s’il vont « faire un flop » pour mieux se complimenter les un.e.s les autres sur leurs looks et leurs minois. Florilège :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traduction : Je ne peux pas dormir, donc je rêve éveillé en regardant vos #gaybaes, je vous aime.

 

ads