Chelsea Manning entre en campagne pour les sénatoriales américaines
Actualité

Chelsea Manning entre en campagne pour les sénatoriales américaines


Libérée par Barack Obama en mai 2017, l’activiste trans Chelsea Manning a publié une vidéo de campagne digne d’un thriller. Lanceuse d’alerte un jour, lanceuse d’alerte toujours.

Quand soudain, Chelsea Manning publie sa vidéo de campagne pour les sénatoriales aux États-Unis. 1 minute de vidéo, pas plus. Mais suffisamment dense et combative pour montrer la détermination de la jeune femme de 30 ans à écraser du Républicain en novembre 2018.

« Nous vivons dans des temps difficiles. Une époque faite de peurs, de répressions, de haine », commente la voix de Chelsea Manning, portée par une musique angoissante, sur des images de manifestations durement encadrées par les forces de l’ordre ou encore de rassemblements d’extrême droite ponctués de saluts nazis. « Nous n’avons pas besoin d’avoir plus de leaders, ni qu’ils soient meilleurs. Nous avons besoin de quelqu’un qui ait la volonté de se battre, poursuit-elle alors que les images des dernières Women’s March apparaissent. Nous devons cesser de leur réclamer nos droits. Ils ne feront aucun compromis, affirme Manning en pointant clairement Donald Trump. Nous n’avons plus besoin d’eux. Nous pouvons faire mieux ! »

Souligné des couleurs du rainbow flag, le slogan choisi par Chelsea Manning, #WeGotThis (« On s’en occupe »), indique le souhait de la candidate de ne pas laisser aux conservateurs la gestion de cette époque instable. Pourtant, l’État dans lequel elle veut se présenter, le Maryland, est gouverné par le Démocrate Ben Cardin depuis 2007. Avant d’être investie, elle devra se confronter à lui lors des élections internes du parti Démocrate qui se tiendront en juin prochain.

De prisonnière à candidate

Lorsque nous vous parlions de sa photo dans Vogue à la fin de l’été, Chelsea Manning ne s’était pas encore décidée à entrer en politique. C’est chose faite depuis ce 14 janvier. Le quotidien Washington Post, qui a repéré en premier sa candidature, indique qu’elle n’a pas encore répondu à ses sollicitations.

Chelsea Manning a passé sept ans derrière les barreaux pour avoir fourni illégalement à WikiLeaks 700 000 documents classés « secret-défense » relatifs à la guerre en Irak et en Afghanistan, alors qu’elle travaillait dans l’armée. Barack Obama a interrompu sa peine de 35 ans le 17 mai 2017, lors de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Manning a effectué sa transition en prison, et profité de son aura médiatique – presque équivalente à celle d’Edward Snowden – pour critiquer les conditions de détention dans lesquelles se retrouvent les femmes trans.

À LIRE AUSSI :

« Liberté », le mot qui résume la photo de Chelsea Manning dans Vogue

Sortie de prison, Chelsea Manning partage sa nouvelle vie

Obama libère Chelsea Manning, lanceuse d’alerte devenue héroïne de la cause trans

 

Photo de couverture : capture d’écran de la vidéo de campagne de Chelsea Manning

ads