Le patineur olympique Adam Rippon pose nu pour le magazine ESPN
Actualité

Le patineur olympique Adam Rippon pose nu pour le magazine ESPN


Le patineur américain ouvertement gay Adam Rippon fait partie des athlètes qui ont accepté de poser nu pour l’édition spéciale du magazine de sport ESPN, qui sort fin juin aux Etats-Unis. Le médaillé de bronze aux derniers Jeux olympiques discute masculinité, coming-out et revient sur son expérience à PyeongChang.

Médaillé de bronze aux derniers Jeux olympiques d’hiver, gagnant de Danse avec les stars et maintenant modèle pour ESPN ! Plus rien ne semble pouvoir arrêter le patineur américain Adam Rippon qui pose nu pour l’édition spéciale du magazine de sport bihebdomadaire, qui sort fin juin aux Etats-Unis. «Je n’aurais jamais pu faire ce photoshoot quand j’étais dans le placard. Je pense que grâce à mon coming-out, je me sens libéré de plein de manières»,raconte-t-il à la journaliste Alyssa Roenigk.

https://twitter.com/PhilippeCorbe/status/1011263438037962752

Au cours de l’interview, le jeune homme de 28 ans a révélé avoir été surpris du nombre de messages qu’il a reçus après son triomphe à PyeongChang. «Beaucoup de gens m’ont contacté pour me raconter qu’ils avaient du mal à être eux-mêmes. Je suis passé par un combat similaire et j’en suis arrivé à un point où je me suis dit ‘ Merde, je vais juste être moi-même et ne pas m’en préoccuper ‘. Je suis content d’avoir pu apparaître comme totalement moi-même».

Pendant les JO, le patineur s’est de nombreuses fois affiché avec son ami le skieur acrobatique Gus Kenworthy, allant même jusqu’à poser ensemble pour le magazine Out.

Ce dernier a aussi fait partie des sportifs posant dans le plus simple appareil pour ESPN, mais en 2017.

https://www.instagram.com/p/BdYgGNNAMjE/?taken-by=guskenworthy

«Quand j’étais jeune, être masculin c’était jouer au foot»

Le patineur a également ajouté qu’il espérait que « les prochains olympiens seront juste des olympiens, que le focus ne sera pas sur leur homosexualité mais sur leurs incroyables histoires et sur le travail qui les a amenés là ». « C’était étrange, mais c’était drôle : au cours des JO, on est passés de ‘ l’Olympien gay Adam Rippon ‘ à ‘L’Olympien Adam Rippon’ », a-t-il ajouté.

https://www.instagram.com/p/BfFvsiIBihL/?taken-by=guskenworthy

A LIRE AUSSI : Adam Rippon gagne une médaille de bronze et des bisous de Gus Kenworthy

L’interview a été l’occasion pour l’athlète de revenir sur sa conception de la masculinité. « Quand j’étais jeune, être masculin c’était joué au foot et c’est tout. Tout le reste était féminin et non masculin ou viril. En grandissant, j’ai changé de définition et, pour moi, être masculin c’est ne pas avoir peur d’être qui l’on est. Je n’incarne peut-être pas le mec viril par excellence mais j’ai l’impression d’être un putain de mec quand je vais sur la glace et que j’entre en compétition. »

Crédit photo : capture d’écran ET Canada

ads