Attention, la marche des fiertés ne passe pas par Bastille cette année.
Actualité

7 choses à ne pas oublier pour une marche des fiertés 2018 réussie


Ce samedi, des milliers de personnes seront réunies à Paris pour la marche des fiertés 2018. Pour éviter toute mauvaise surprise, TÊTU vous donne quelques « tips » pour une journée réussie.

La marche des Fiertés 2018, c’est déjà demain. Vous avez sûrement déjà reçu votre t-shirt imprimé d’un slogan revendicatif, peut-être avez-vous même dégoté sur internet un vernis arc-en-ciel très à propos, ou  craqué sur le twin set spécial pride de BooHoo conseillé par le « queer eye » Tan sur Instagram.

Les drapeaux attendent d’être déployés et vous savez déjà ce que vous allez faire en after. Vous pensez être prêts. Mais chez TÊTU, on a encore quelques conseils de dernière minute pour que votre marche des Fiertés 2018 soit fantastique.

D’abord, savoir pourquoi on marche

On l’oublie souvent, mais la marche est certes l’occasion de célébrer les fiertés LGBT mais aussi de revendiquer des droits. Souvenez-vous: « la première gay pride était une émeute ! » À New York, dans les années 1960, il était interdit de « servir des boissons alcoolisées aux homosexuels, de danser entre hommes ou de se travestir ». Les descentes de police dans les bars « suspectés » d’accueillir des homosexuels était monnaie courante. Le 28 juin 1969, un petit bar gay du quartier de Greenwich Village, le Stonewall Inn, est la cible d’une énième descente des forces de l’ordre. Mais ce soir-là, les travestis et les femmes trans ont refusé de se laisser faire. Des violences ont éclaté entre les personnes queer et la police. Plusieurs jours d’émeutes eurent lieu à Greenwich Village, marquant la naissance du mouvement LGBT aux Etats-Unis et dans le monde.

Lire aussi >> Stonewall Inn, un symbole de lutte pour les droits LGBT

L’année suivante, le 28 juin, la ville de New-York autorisa 2.000 personnes à défiler lors de la Street Liberation Day Parade. Avec cette poignée d’homos voulant rendre hommage à ceux qui avaient refusé l’oppression naissait la gay pride, devenue aujourd’hui à Paris une marche des Fiertés, plus inclusive pour les LBTQI+.

Puis, vérifier Google Maps

Soyez up-to-date ! Ça fait plusieurs années que la marche des Fiertés ne passe ni par Montparnasse, ni par Denfert-Rochereau, ni par Bastille ! Pour la marche des Fiertés 2018, le cortège débutera à 14H, place de la Concorde, et remontera la rue de Rivoli jusqu’à Châtelet, avant de bifurquer sur le boulevard Sébastopol jusqu’à Strasbourg Saint-Denis. La marche empruntera le boulevard Saint-Martin, et s’achèvera cette année sur la Place de la République, vers 17h.

Bien choisir le char derrière lequel on défile

La marche des fiertés 2018 accueille plusieurs petits nouveaux dans le cortège, comme la société de cartes bancaires Mastercard ou le géant du numérique Google qui sera présent avec un char « Gayglers ». Une présence décriée par certains.

Lire aussi >> Marche des Fiertés, la porte-parole de l’Inter-LGBT répond aux polémiques 

Associations, partis politiques et entreprises… vous pourrez suivre le char de votre choix selon votre inspiration militante. Vous pouvez même virevolter d’un char à l’autre si votre coeur balance entre plusieurs causes, ou style de musique. Si on peut allier la lutte contre les discriminations et le plaisir, c’est aussi bien !

La liste complète des chars est ici :

Ordre de Marche 2018 by Antoine Patinet on Scribd

Trouver un slogan qui pète (et pas un slogan pété)

Bon ok, on est la veille, il va falloir vous remuer sérieusement les méninges si vous n’avez pas encore préparé vos banderoles. Sachez que la bonne pancarte peut vous donner des milliers de retweets, retweets qui vous apporteront des centaines de followers, parmi lesquels, qui sait, se trouve l’amour de votre vie. Pour ceux qui sont déjà mariés, ou qui ne se sentent pas du tout créatifs en ce moment (ça arrive) voici quelques idées qui peuvent vous inspirer. Promis on dira rien à leurs créateurs.

https://instagram.com/p/BVKpsThFQmx/?utm_source=ig_embed

« Même les végétariennes peuvent bouffer des chattes ». Une version française a déjà été faite par ici. Décidément, nos ami.e.s végan.e.s ont un incroyable talent.

« Donald Trump, le seul manche que je ne peux pas manipuler ». On vous laisse trouver une VF convaincante. Avec le personnel politique hexagonal actuel, vous avez l’embarras du choix ! Et n’oubliez pas ce qui vous tient le plus à coeur : PMA, filiation, autodétermination des personnes trans… La marche des fiertés reste avant tout un lieu de revendication !

Plus de slogans par ici, ou par ici .

Surtout, on se protège

On n’est pas votre mère à qui vous dites que vous allez juste défiler pour vos droits et que vous dormez chez un pote, « c’est plus sympa et ça fait longtemps que je les ai pas vu ». Les soirées clubbing post-Marche sont nombreuses demain. Les bars du Marais seront plein à craquer et il y aura probablement un tas de jolis garçons ou de jolies filles à qui vous aurez envie de faire des bisous. Nous on est pro-love, donc on vous encourage, mais il ne faut pas le faire n’importe comment.

Lire aussi >> VIH : les gays se contaminent toujours trop 

Pour rappel, si le nombre de contaminations au VIH sont stables ces dernière années, elles restent très élevées chez les gays, et environ 6.000 homos découvrent leur séropositivité chaque année. Alors n’oubliez pas vos capotes, et ceux qui sont sous PrEP, n’oubliez pas votre pilule. Le plus simple pour tout le monde, c’est quand même de passer au char Aides, qui sera situé en fin de cortège, ou au point prévention boulevard de Sébastopol, pour remplir votre sac de préservatifs gratuits. Le pire qu’il puisse vous arriver, c’est qu’il vous en reste quelques unes à mettre dans votre table de nuit. Pour les filles, on se lave bien les mains avant de jouer, et on protège son sex-toy si on veut le partager avec sa partenaire.

Hydratez-vous

Il va faire chaud demain. Très chaud. Plus de 30°. Alors n’oubliez pas de mettre une bouteille d’eau dans votre sac et de boire fréquemment. Sinon vous allez finir votre marche dans la tente des pompiers avec une bonne insolation.

Enfin, on oublie pas le respect

La marche des Fiertés rassemble « des lesbiennes, des gays, des bis, des trans, des intersexes, des queers, des ami-e-s et allié-e-s, qui marchent ensemble pour l’Egalité des droits, contre les discriminations, pour vivre et s’épanouir dans leurs corps, dans leurs genres, dans leurs vies, et dans leurs familles », comme le rappelle l’Inter-LGBT. Si l’on veut que la société soit tolérante, il faut avant tout l’être entre nous.

Sur ce, on vous souhaite une bonne marche. Soyez fièr.e.s !

 

 

 

 

 

 

ads