Un plan pour
Actualité

Un plan pour "améliorer la vie" des personnes LGBT au Royaume-Uni


Le gouvernement britannique a dévoilé, mardi 3 juillet, un plan pour « améliorer la vie » des personnes LGBT. Il vise notamment à mettre fin aux thérapies de conversion, développées pour changer l’orientation sexuelle d’un individu.

« Personne ne devrait avoir à cacher son identité ou son amour pour quelqu’un. » C’est avec ces quelques mots que la Première ministre britannique, Theresa May, a dévoilé, dans un communiqué diffusé mardi 3 juillet, un plan pour « améliorer la vie » des personnes LGBT. Parmi les mesures proposées figure notamment l’éradication de « la pratique abjecte des thérapies de conversion ».

Doté d’un budget de 4,5 millions de livres (5,08 millions d’euros), il a été élaboré à partir des résultats d’une enquête menée par le Bureau gouvernemental des égalités auprès de 108.000 personnes se définissant comme homos, bi.e.s ou trans’, et qui a montré qu’elles étaient la cible de préjugés au quotidien.

« J’ai été frappée par le nombre de répondants ayant déclaré qu’ils ne pouvaient pas être francs quant à leur orientation sexuelle (70%) ou tenir la main de leur partenaire en public (68%) par peur d’une réaction négative », a ajouté Theresa May.

Le plan gouvernemental prévoit également la nomination d’un « conseiller national santé LGBT », pour réduire « les inégalités de santé » dont souffre la population LGBT et répondre à ses « besoins spécifiques »

En finir avec les agressions verbales ou physiques

L’exécutif veut enfin s’attaquer aux agressions à caractères homo, bi ou transphobe, en améliorant la formation des policiers. Des programmes de lutte contre les comportements violents ou discriminatoires dans les établissements scolaires seront aussi mis en place.

A LIRE AUSSI : Royaume-Uni : Un couple hétéro réclame le droit de se Pacser

Selon l’enquête du Bureau gouvernemental des égalités, sur les douze derniers mois, 40% des personnes LGBT ont subi une agression verbale ou physique à cause de leur orientation sexuelle. Ces résultats « montrent qu’il reste beaucoup à faire pour parvenir à une égalité réelle », a souligné Ruth Hunt, directrice de StoneWall, ONG engagée en faveur des droits LGBT.

Le gouvernement a par ailleurs annoncé le lancement prochain d’une consultation pour réformer et compléter le « Gender Recognition Act », qui offre aux personnes transgenres une reconnaissance officielle du genre auquel elles s’identifient.

Avec AFP

Crédit photo : PxHere

ads