Actualité

"PreP 4 Love" : la campagne d'Aides pour la PreP, traitement préventif contre le VIH


La toute première campagne nationale d’information sur la PreP, le traitement préventif contre le VIH, a été diffusée ce 4 juillet par Aides. L’objectif de l’association est double : mieux informer les populations directement concernées par le traitement, tout en sensibilisant le grand public sur son efficacité.

A travers trois visuels et trois films en noir et blanc, la campagne « PreP 4 Love » met en scène trois couples (femmes et hommes) incarnés par des militant.e.s de l’association Aides et leurs proches. « PreP : Un comprimé par jour vous protège du VIH », le message de la campagne, est clair : ce nouvel outil de prévention s’avère être efficace. Acronyme de prophylaxie pre-exposition, la PreP est un traitement préventif, qui lorsqu’il est bien suivi, offre une protection contre le VIH similaire à celle du préservatif.

« Aucune campagne nationale n’avait été mise en place par les pouvoirs publics, c’était donc de notre responsabilité de le faire. On sait désormais que la PreP est un levier majeur pour faire baisser le nombre de contaminations, mais c’est malheureusement un moyen sous-utilisé », constate Antoine Henry, chargé de communication au sein de l’association Aides, que nous avons contacté.

Maîtriser sa prévention

Dix-huit mois après son autorisation de mise sur le marché, seulement 7 000 personnes en France utilisent ce traitement préventif. 97% des prescriptions s’adressent aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). L’objectif de la campagne c’est avant tout d’élargir la PreP aux autres publics vulnérables, selon Antoine Henry.

« L’idée c’est que les personnes très exposées puissent connaître cet outil. Il y a un bon niveau d’information chez les HSH mais les autres populations ne connaissent pas l’existence de cet outil. Il faut savoir que les HSH et les populations migrantes originaires d’Afrique Subsaharienne représentent entre 60 à 70% des nouvelles contaminations chaque année. »

Inspirée d’une campagne de la Chicago AIDS Foundation, l’objectif est d’informer les populations vulnérables pour leur permettre de connaître, voire d’entrer dans un protocole PreP, afin de se saisir de leur prévention. Selon les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS), la PreP s’adresse en priorité aux hommes, aux personnes trans, aux populations nées dans un pays d’Afrique Subsaharienne et aux travailleurs-ses du sexe.

La campagne sera visible tout le long de l’été en affichage dans les grandes villes de France, mais aussi sur le web et les réseaux sociaux.

 

Crédit photo : site web de l’association Aides.

ads