Il devient
Feel good (archives)

Il devient "iconique" après avoir fini aux urgences à cause d'un pénis de 25 cm


Fredy Alanis, un jeune gay originaire de la banlieue de Chicago, aux Etats-Unis, s’est retrouvé aux urgences, en janvier 2018, après avoir pratiqué une fellation sur un pénis de 25 centimètres. Il a partagé sa mésaventure sur Twitter le 5 juillet dernier, et c’est très drôle.

Finir à l’hôpital après avoir pratiqué une fellation un pénis de 25 centimètres ? Non, ce n’est pas le pitch du quatrième volet de « Very Bad Trip ». Cette histoire est vraiment arrivée à Fredy Alanis, un jeune américain de 19 ans originaire de la banlieue de Chicago, en janvier 2018. Il a pris la plume sur Twitter, le 5 juillet dernier, pour partager sa mésaventure.

« Excusez-moi pour le mauvais cadrage mais rappelez-vous que lorsque j’ai ‘sucé’ un bite de la taille de celle de Hulk, j’ai atterri aux urgences ensuite…», écrit-il avec humour. Le jeune homme a raconté au site américain Them avoir ressenti « une douleur » dans sa poitrine après l’acte.

« Je me suis dis que ma poitrine était peut-être un peu douloureuse après ce qu’il s’était passé, mais je n’ai pas pensé à autre chose, a-t-il expliqué. Je me suis réveillé le jour d’après avec une douleur toujours présente et plus forte dans ma poitrine. J’étais voûté et je pleurais. »

Verdict : tout de même une perforation des voies respiratoires.

« Les gens disent que je suis une légende »

Qui est donc le fameux partenaire sexuel de Fredy Alanis ? Son voisin, de quatre ans son aîné, rencontré sur Grindr, qu’il ne connaissait que de vue. Il l’a revu plusieurs fois, et depuis « il est plus précautionneux et attentif dans ce qu’il fait ». « Je ne veux pas retourner à l’hôpital, ajoute-t-il avec malice. Il m’a dit qu’il se sentait mal pour moi. Il est ambulancier donc il connaît plutôt bien le corps humain et ce qu’il peut lui arriver. »

Depuis le jeune garçon est devenu un phénomène sur les réseaux sociaux, recevant à la fois des messages de haine, mais également des tweets le qualifiant « d’iconique » et de « légende ». C’est effectivement très rare d’avoir une rupture voies respiratoires pendant le sexe, lui a expliqué le médecin qui s’est occupé de lui : « Il y a une chance sur un million que ça arrive, peut-être même une chance sur des centaines de millions ». 

La morale de l’histoire ? « Si vous voulez le faire, faites-le, affirme Fredy Alanis. Faites ce que vous voulez et ne soyez pas intimidés par la taille. Après coup, je me rends compte que ça valait le coup. Et je le referais si la situation se représentait ». C’est tout ce qu’on lui souhaite, en espérant qu’il ne finisse pas aux urgences, cette fois.

 

Crédit photo : capture Twitter.

ads