Scarlett Johansson renonce à incarner un homme transgenre dans
Buzz/People

Scarlett Johansson renonce à incarner un homme transgenre dans "Rub and Tug"


Scarlett Johansson devait incarner Dante « Tex » Gill, un homme transgenre, dans le film « Rub and Tug ». Mais face à la polémique, l’actrice annonce renoncer à son rôle.

Elle devait jouer le rôle d’un homme transgenre : Dante « Tex » Gill, propriétaire d’un salon de massage et proxénète, devenu l’une des grandes figures de la criminalité américaine dans les années 1970 et 1980. Mais face au tollé suscité par l’attribution de ce rôle à une femme cisgenre, Scarlett Johansson a fait le choix d’y renoncer. « J’ai beaucoup  d’admiration et d’amour pour la communauté trans, et je suis heureuse que le dialogue sur l’insclusivité à Hollywood se poursuive », explique l’actrice au magazine Out.

« Bien que j’aurais aimé avoir l’opportunité de donner vie à l’histoire et à la transition de Dante,  je comprends pourquoi beaucoup pensent qu’il devrait être interprété par une personne transgenre. Je suis reconnaissante que le débat autour de ce film, bien que controversé, ait suscité un dialogue plus large quant à la diversité et la représentation au cinéma. »

À LIRE AUSSI : Pourquoi confier à Scarlett Johansson un rôle d’homme transgenre est une mauvaise idée

Il y a quelques jours, Jamie Clayton, star de la série « Sense8 », ouvertement transgenre, était montée au créneau. En expliquant sur Twitter que ce genre de casting privait littéralement les acteurs et les actrices transgenres de travail, elle soulignait que trop peu de rôles leur étaient proposés. Mais si l’actrice s’est de nouveau exprimée sur le sujet, c’est cette fois pour célébrer la décision de Scarlett Johansson : « Quelle incroyable opportunité de mettre vos mots en action pour aller encore plus loin. Allons déjeuner et en discuter ! » a-t-elle tweeté.

Un choix salué également par de nombreuses figures du petit et du grand écran :

https://twitter.com/AshleeMPreston/status/1017841218393264128

« Merci Scarlett Johansson d’avoir abandonné votre rôle dans ‘Rub and Tug’. Maintenant, le vrai travail commence… Cela a mis longtemps à venir, Hollywood… Mais la communauté trans est prête si vous l’êtes aussi…», a tweeté Ashlee Marie Preston, productrice, scénariste et activiste.

« Soyons très clairs, cette industrie raconte des histoires de transgenres depuis quelques temps, et la plupart de ces rôles ont été joués par des acteurs cisgenres. Aujourd’hui, c’est la communauté trans qui dit que si vous voulez raconter leurs histoires, considérez au moins les talents de leur communauté pour le faire », a tweeté Wilson Cruz, acteur, ouvertement gay et militant pour les droits LGBT+.

À LIRE AUSSI : Six films et séries à voir (ou à revoir) pour mieux comprendre les luttes LGBTQI+

Pour une meilleure représentation

Pourquoi ne pas donner aux concernés la possibilité d’être visibles ? « À chaque fois qu’un cisgenre joue un rôle transgenre, le grand public risque de ne pas l’interpréter de la bonne manière. Il ne s’agit pas, dans le cas de Dante ‘Tex’ Gill, d’une femme qui veut devenir un homme. C’est un homme qui a été assigné femme à la naissance. Il ne veut pas ‘devenir’, il ‘est’ », expliquait à TÊTU Diane Leriche, coprésidente de l’association Acceptess-T. Comment une femme cisgenre aurait-elle pu incarner avec justesse un rôle d’homme transgenre ?

Dans une vidéo publiée le 6 juillet sur YouTube, quatre personnalités transgenres ont profité de la polémique pour retourner la situation. Que se passerait-il si quatre acteurs transgenres auditionnaient pour un rôle de femme cisgenre ? Justin Chow, D’Lo, Scott Turner et Rocco Kayiatos y ont répondu tout en humour :

Dans son interview donnée à Out, Scarlett Johansson explique que « Selon GLAAD, la représentation des personnages LGBTQ+ a chuté de 40% en 2017 par rapport à l’année précédente, sans aucun personnage trans représenté dans les studios de production majeurs ». Face à la pression économique planant sur Hollywood, il est évident que le chemin est encore long. « Je pense que tous les artistes devraient être considérés avec égalité et justice », conclue l’actrice. Nous saluons sa décision.

 

Crédit photo : Dick Thomas Johnson/Wikimedia Commons.

ads