Église catholique : un prêtre va donner un discours sur les questions LGBT+, une première
Société

Église catholique : un prêtre va donner un discours sur les questions LGBT+, une première


Pour la première fois de son histoire, l’Église catholique abordera ouvertement les questions LGBT+, dans un discours donné par l’un de ses prêtres à la Rencontre mondiale des familles se tenant à Dublin du 21 au 26 août prochain.

Dans la tourmente traditionaliste de l’Eglise catholique, le Père James Martin est un allié de premier plan pour la communauté LGBT+. En juin 2017, cet Américain de confession jésuite publiait un livre – Construire un pont – appelant à l’inclusion dans l’Eglise. Le 24 août prochain, il prononcera, à la Rencontre mondiale des familles à Dublin, un discours historique appelant à l’accueil des personnes LGBT+ et de leurs familles au seins des paroisses.

Cette rencontre, qui a lieu tous les trois ans, est un événement majeur du calendrier catholique, auquel participent de nombreuses personnalités de l’Église, dont le Pape François. Il met principalement l’accent sur l’importance du mariage et de la vie familiale. Alors forcément, il était inconcevable pour le père Martin de ne pas y participer. Comme il l’a déclaré au site américain PinkNews, c’est le Vatican lui-même qui lui a proposé de prononcer ce discours : « En proposant d’aborder le sujet, le Vatican fait passer un message important à la communauté LGBT+ : c’est aussi votre Eglise (…) La principale raison pour laquelle je suis impliqué dans les questions LGBT+ est que ces personnes font partie de l’Eglise et qu’elles méritent donc d’être prises en charge ». 

À LIRE AUSSI : Etats-Unis : l’Eglise épiscopale dit « oui » au mariage pour tous dans tous ses diocèses

Une pétition pour l’empêcher de prendre la parole

Un tel engagement de la part d’un prêtre ne pouvait qu’être contré par les associations militantes anti-LGBT+. Parmi elles se trouve la branche irlandaise du groupe ultra-conservateur Tradition Family Property, fermement opposée à l’avortement et au mariage entre conjoint.e.s de même sexe. Il y a quelques jours, elle lançait une pétition demandant l’annulation du discours du Père James Martin. D’abord envoyée à l’archevêque de Dublin, Diarmaid Martin, elle circule depuis sur internet. Ce jeudi matin, elle comptabilisait déjà près de 10 000 signatures.

« Nous sommes déçus et très préoccupés par le fait que le père James Martin  prendra la parole lors de l’événement, faisant ainsi de l’ombre au travaux de l’Église. Le père Martin est bien connu pour son opposition à l’enseignement de l’Église quant à la morale sexuelle. Il a émis des points de vue tolérant les comportements homosexuels, en contradiction totale avec le Magistère. »

Face à cette pétition, le Père Martin s’est exprimé : « Je ne suis pas trop dérangé par les protestations ou les pétitions motivées par la haine et l’homophobie», a-t-il déclaré à PinkNews. « Parce que la haine et l’homophobie sont principalement liées à la peur. La peur de la personne LGBT+ en tant qu »autre’. La peur de ce qui pourrait arriver si nous écoutons l’expérience des catholiques LGBT+. » 

Pour le moment, le discours du père Martin est maintenu, et aucune réaction ne s’est fait entendre du côté des organisateurs de la Rencontre mondiale des familles. Le mois dernier, nous apprenions que la demande de participation d’une association catholique qui défend les droits des personnes LGBT+ avait tout bonnement été ignorée. We are Church s’est en effet vue indirectement refuser un stand d’exposition visant à sensibiliser l’Eglise à l’inclusion des communautés LGBT+. Malgré la persistance de Leo Varadkar, Premier ministre irlandais ouvertement gay, à vouloir faire évoluer la position du Pape et de l’Eglise lors de cette rencontre, le refus essuyé par We Are Church n’est qu’un rappel de la vision portée par le Vatican sur l’homosexualité.

À LIRE AUSSI : Irlande : une association catholique LGBT-friendly évincée de la Rencontre mondiale des familles

 

Crédit photo : Capture d’écran/YouTube.

ads