index[Dossier] Attention, ces IST se développent particulièrement chez les gays

Par tetu le 04/09/2017
vih,ist

Les autorités sanitaires sont inquiètes tant les IST se propagent chez les gays en France depuis quelques années, rendant intraitables certaines souches de chaude-pisse ou créant des quasi-épidémies d’hépatite et de syphilis. Pourtant des traitements, des vaccins ou d'autres moyens de réduire les risques existent selon les infections.

Il y a surtout la crainte d’augmenter les « portes d’entrées » du VIH dans un groupe déjà trop touché, d’affaiblir les corps et de voir de nombreuses personnes s'éloigner des réflexes de consultations et de soins…
 

Alerte IST : la gonorrhée est en train de devenir intraitable…

Inquiétudes face à l’augmentation de l’hépatite A chez les gays

Alerte à la syphilis chez les gays : quels sont les symptômes ?


 
À LIRE AUSSI :

Les vaccins que chaque gay devrait demander à son médecin

IST : quels sont les premiers signes qui doivent nous alerter ?

Palmarès : les 10 pires excuses que l’on se donne pour ne pas se protéger des IST

«On dit que» : 10 idées reçues sur la PrEP passées au crible

VIH/Sida : Une étude précise l’étendue de l’épidémie chez les gays en France