Categories: Buzz/PeopleNews

Rammstein affiche son soutien aux personnes LGBT en Pologne

Advertisement

Pendant un concert en Pologne, le batteur du groupe de métal Rammstein a traversé la foule un drapeau LGBT à la main. Un joli pied de nez à l'homophobie, qui gagne du terrain dans le pays.

Il y a des alliés sur lesquels on peut compter. C'est probablement le message qu'a voulu faire passer Christoph "Doom" Schneider, le batteur du groupe de métal emblématique Rammstein. Alors qu'ils se produisaient mercredi 24 juillet au Stade Slaski, dans la ville de Chorzow, au sud de la Pologne, ce dernier a traversé la foule sur un bateau pneumatique, un drapeau arc-en-ciel à la main.

La photo a fait le tour de la presse polonaise. Selon Tomasz Kołodziejczyk, président d'une association LGBT locale, les membres de Rammstein les ont contacté avant le concert et ont demandé s'ils pouvaient emprunter des drapeau. Une façon de répondre aux évènements récents survenus en Pologne.

Homophobie décomplexée

En effet, le week-end dernier, une marche des fiertés d'une petite ville polonaise a été violemment réprimée par des ultra-nationalistes anti-gays. Ils ont lancé des pétards, des pierres et des bouteilles, contre les manifestants et les policiers selon un porte-parole de la police.

Le climat dans ce pays frontalier à l'Allemagne - d'où est originaire le groupe Rammstein - est devenu de moins en moins ouvert aux personnes LGBT. Début juillet, une trentaine d’entités territoriales polonaises, dont des villages et des assemblées régionales, se sont déclarées "zones libres de l’idéologie LGBT". Plus récemment, un journal distribuait avec ses feuilles des stickers anti-LGBT.

A LIRE AUSSI : La Pologne fait face à une vague d'homophobie inquiétante 

Une homophobie décomplexée, permise par la présence au pouvoir d'un parti nationaliste dont le leader est ouvertement homophobe. Selon lui, les personnes LGBT sont une "menace" pour le pays, et une "attaque envers les familles et les enfants."

Cette photo, et a fortiori ce geste fort, s'ils ne font pas bouger les lignes, devraient en tout cas réchauffer un peu le coeur des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres de Pologne... et d'ailleurs.

 

Crédit photo : Instagram Christoph Schneider (fan) 

Advertisement
Antoine Patinet

Recent Posts

Assos LGBT+ à l’école : pour une éducation qui respecte les jeunes et s’adresse à leur réflexion

TRIBUNE. Gabrielle Richard, sociologue du genre, déplore et démonte les idées reçues sur les interventions…

19 minutes ago

« Young Royals » : la série suédoise reviendra pour une saison 2 sur Netflix

Débarquée en catimini sur Netflix durant l'été, Young Royals est désormais garantie de revenir pour une…

49 minutes ago

Et maintenant, les droits des personnes trans !

Dans leur laborieuse progression sur les droits LGBTQI+, nos parlementaires persistent à ignorer la situation…

5 heures ago

Mort de l’acteur Willie Garson, mémorable pour son rôle gay de Stanford dans « Sex and the City »

Bien connu des fans de Sex and the City pour y avoir incarné le flamboyant…

5 heures ago

« L’amour est dans le pré » : Mathieu et Alexandre annoncent commencer un parcours de GPA

Loin des rumeurs de divorce propagées par la presse people, Mathieu et Alexandre, qui se…

5 heures ago

Le Refuge : « On ne gère pas une fondation aussi importante comme une asso locale »

ENTRETIEN. Quelques mois après leur nomination à la tête de la fondation accueillant des jeunes…

6 heures ago