Dans la Manche, deux nouvelles permanences LGBT+ pour rompre l’isolement

Le Centre LGBTI de Normandie a une ouvert une nouvelle permanence en décembre à Saint-Lô. Elle vient d’en ouvrir une autre dans la ville de Cherbourg, où les habitants LGBT+ pourront désormais consulter des bénévoles spécialisés une fois par mois.

Certains territoires, éloignés des centres urbains, sont parfois de vrais déserts LGBT+. C’est pour y remédier que le Centre LGBTI de Normandie, situé à Caen, vient d’ouvrir deux nouvelles antennes dans le département de la Manche, comme le rapportait lundi 13 janvier La Presse de la Manche, relayée par le site Actu.fr.

À LIRE AUSSI : QUEERTOPIE. Un bar LGBT+ dans une petite ville de l’Eure ? Le défi fou de Sylvain

Deux communes du département vont en effet pouvoir bénéficier pour la première fois d’une permanence LGBT+. Chaque deuxième lundi du mois, entre 12 heures et 18 heures, les personnes LGBT+ de Cherbourg vont désormais pouvoir profiter de l’accueil, des conseils et de l’écoute d’une équipe de bénévoles connaissant les problématiques LGBT+. L’accueil se fera à la Maison pour tous Léo-Lagrange, square du Nivernais à Cherbourg-Octeville.

Quatre antennes en Normandie

Le 6 décembre 2019, c’était dans la commune de Saint-Lô que le Centre LGBTI de Normandie ouvrait une nouvelle permanence. Celle-ci se tient dans une salle municipale pour une demi-journée par semaine, chaque vendredi après-midi, entre 14h30 et 18h30, au 167, rue du Général-Gerhardt.

À LIRE AUSSI : Un candidat insoumis sous le feu des critiques après la vidéo d’un dérapage homophobe

Jusque-là, le Centre LGBTI de Normandie ne comptait que deux antennes dans la région, à Caen et à Rouen. C’est dans cette dernière ville que le jeune Romain avait, fin octobre 2018, été victime d’une violente agression homophobe.

 

Crédit photo : Page Facebook du Centre LGBTI de Normandie


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail