SantéSanté mentale et crise du Covid : Sara Ramirez confie avoir eu des idées suicidaires

Par Gabriel Moullec le 02/06/2022

Revenant sur la crise sanitaire liée au Covid-19 et notamment la période de confinement, l'acteur·ice Sara Ramirez (Grey's Anatomy, And Just Like That) n'a pas caché les difficultés psychologiques qu'iel a éprouvées.

Il nous faut parler librement de santé mentale. Sara Ramirez le fait : deux ans après le début de l'épidémie de Covid-19, l'interprète de Callie dans la série Grey's Anatomy et de Che Diaz dans And Just Like That revient dans une interview à Variety sur les conséquences que cette période a générées, comme chez nombre de personnes notamment LGBTQI+, sur son état psychologique.

À lire aussi : Santé mentale des jeunes : la Défenseure des droits interpelle Élisabeth Borne

L'acteur·rice de 46 ans confie ainsi avoir pensé au suicide, jusqu'à "avoir appelé la National Suicide Hotline pour la toute première fois" lors d'une nuit du mois de mai 2020. Et de développer : "J'ai appelé des gens, mais leurs téléphones étaient éteints, et je me suis dit : 'Eh bien, il y a cette hotline'". Sara Ramirez ajoute : "J'étais particulièrement vulnérable à cette époque et j'ai cherché du soutien [que] j'ai obtenu, mais ce fut une année vraiment difficile".

Sara Ramirez face à la violence

Au-delà de la solitude, la pandémie a mis à ses yeux en exergue une "violence" dans la société américaine, en particulier raciste, qui a fait resurgir chez Sara Ramirez ses "propres traumatismes personnels", brossant "le tableau d'un monde dont [iel] n'était pas sûr·e de vouloir faire partie". De ce point de vue, la participation aux manifestations "Black Lives Matter" lui ont permis d'aller mieux.

En août 2020, la star semble avoir repris du poil de la bête, suffisamment en tout cas pour faire son coming out non-binaire via une photo Instagram sous laquelle on pouvait lire : "En moi est la capacité d'être / Girlish boy / Boyish girl / Boyish boy / Girlish girl / Tout / Rien #nonbinaire". Sara Ramirez y revient : "C'est une pensée dans un instant d'une journée. Mais c'était puissant je suppose, pour certaines personnes". Comme peut l'être sa prise de parole sur la santé mentale, qui concerne un nombre croissant de personnes depuis l'éclatement de la crise du Covid.

À lire aussi : "Contrôle", le clip de Marius qui parle des troubles des conduites alimentaires

Si vous êtes en proie à des pensées suicidaires, ne restez pas seul·e
Des lignes d'écoute sont disponibles, comme Suicide écoute, disponible 24h/24 et 7j/7 au 01 45 39 40 00, ou SOS Amitié au 09 72 39 40 50, également 24h/24 et 7 j/7. SOS homophobie dispose aussi d'un chat d'écoute en ligne et d'une ligne d'écoute anonyme au 01 48 06 42 41. D'autres ressources sont recensées sur le site de l'Assurance maladie.

Crédit photo : And Just Like That