facebook

Loi anti-gay : quand le porno s'en mêle

loi anti-gay porno XHamster

Le site de porno en ligne XHamster a décidé de bloquer son accès aux habitants de Caroline du Nord en réaction à la loi anti-gay récemment adoptée par l'État américain.

Qui a dit que l'argent était le nerf de la guerre ? À en croire la récente initiative du site XHamster, il semblerait que ce soit plutôt le porno. En effet, le site de partage de vidéos pornographiques - basé à Houston au Texas - vient tout simplement de bloquer l'accès à son site pour les utilisateurs dont l'adresse IP est située en Caroline du Nord afin de protester contre la loi anti-gay récemment promulguée.
Quelle ne fut pas la surprise de certains internautes hier de découvrir un écran noir à la place des habituelles vidéos porno. On pourrait faire un parallèle avec l'expression "Pas de bras, pas de chocolat !". "Pas de tolérance, pas de branlette !".
La mesure radicale restera en vigueur jusqu'à ce que l'État annule la loi HB 2, laquelle est particulièrement décriée que ce soit par l'opinion publique ou les milieux économiques. En effet, cette loi discriminatoire vise à interdire aux villes et comtés de l'État de prendre des mesures en faveur des personnes LGBT. Pis encore, elle oblige les transsexuels à utiliser les toilettes qui correspondent à leur sexe de naissance...
loi anti-gay porno XHamster

La loi anti-gay adoptée ne reflètent pas les goûts pornographiques des habitants de Caroline du Nord

Mike Kulich, le porte-parole de XHamster, a expliqué au Huffington Post :

Nous avons passé les cinquante dernières années à défendre l'égalité pour tous et Xhmaster ne tolère pas ces lois discriminatoires. À en juger par les statistiques (de recherche sur leur site ndlr) de ce que vous Nord-Caroliniens regardez, nous considérons que cette punition est particulèrement sévère. Nous ne soutiendrons pas, ni ne tirerons de revenus d'un système qui promeut ce genre de conneries. Nous respectons et embrassons toutes les sexualités.

Au sujet des statistiques de recherche, Mike Kulich a tenu à souligner que les habitants de Caroline du Nord faisaient preuve de beaucoup plus d'ouverture dans leurs goûts pornographiques que dans les lois anti-gay qu'ils adoptaient. Pour le mois de mars, "gay" a été recherché presque 320 000 fois, tandis que "transsexuel" l'a été plus de 400 000 fois.
L'écran noir pourrait être bientôt remplacé par une pétition demandant le retrait de la loi. Ne se départissant pas d'un certain humour, Mike Kulich a déclaré : "j'espère que cette pétition récoltera autant de signatures que de fois où transsexuel a été recherché".
La pression de l'industrie du porno aura-t-elle raison de la décision de Pat McCrory - gouverneur de Caroline du Nord - d'apposer sa signature sur une loi qui pourrait mettre à cran une bonne partie de la population de l'État ?


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail