cinémaL'homosexualité de Dumbledore évoquée dans le nouveau trailer des "Animaux Fantastiques 2" !

Par Romain Burrel le 27/09/2018
Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

« Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald », le deuxième volet de la saga écrit par J.K. Rowling, la créatrice de l'univers de Harry Potter, sortira le 17 novembre au cinéma. Une nouvelle bande-annonce, riche en révélations, vient d'être diffusée. Et l'homosexualité du directeur de Poudlard est évoquée... furtivement !

Les Potterheads sont à la fête ! Dix-sept ans (déjà !) après la sortie du premier volet de la saga Harry Potter, le monde magique créé par J.K. Rowling continue de fasciner des millions de fans à travers le monde. Le deuxième volet des Animaux fantastiques, « Les crimes de Grindelwald », réalisé par David Yates (auteur du premier "Animaux fantastiques" et des quatre derniers volets de la saga originelle), sortira le 17 novembre au cinéma en France.

Et pour faire saliver les fans, les studios Warner viennent de dévoiler une nouvelle bande-annonce. Le trailer, déjà visionné près de six millions de fois en 24 heures, est riche en révélations ! On y retrouve Norbert Dragonneau, jeune sorcier zoologiste (campé par l'acteur Eddie Redmayne) aux prises avec le redoutable Gellert Grindelwald (incarné par Johnny Depp).

Première évocation de l’homosexualité de Dumbledore

On découvre notamment l’origine de Nagini, le fameux serpent qui suit Voldemort comme son ombre. Le reptile serait non seulement un « horcruxe », ces fameux talismans de magie noire dans lesquels un sorcier peut emprisonner une partie de son âme après avoir assassiné une autre personne, mais également un « maledictus », soit en langage « moldus » une sorcière piégée par un sortilège dans le corps d’un animal. Une femme-serpent donc, jouée par l'actrice Claudia Kim.

A lire aussi : Comic-Con de San Diego : les cinq moments les plus queer !  

Mais une autre image a retenu notre attention. Celle où l’on aperçoit furtivement Dumbledore (joué par Jude Law) regarder dans le miroir du Risèd, ce fameux miroir magique qui « ne montre pas les visages, mais ce que nos cœurs désirent », qui lui renvoie l'image... du jeune Grindelwald. Il s’agit bien là de la première évocation de l’homosexualité du futur directeur de Poudlard dans l’oeuvre de J.K. Rowling.

Animaux Fantastiques
Dumbledore (Jude Law) contemplant l'objet de son désir (Johnny Depp)

Manque de représentation

Il y a quelques mois, les fans s’étaient émus sur les réseaux sociaux lorsque le réalisateur David Yates avait déclaré au magazine américain Entertainement Weekly que le film ne contiendrait aucune référence explicite à l’homosexualité de Dumbledore.

https://twitter.com/alicialutes/status/958778387383828480?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E958779831964987392&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.bustle.com%2Fp%2Fjk-rowlings-response-to-the-dumbledore-sexuality-controversy-has-twitter-in-uproar-8087463

« C'est honteux que JK Rowling, que j'admire vraiment, laisse cela se produire dans un monde qu'elle a créée. Je ne suis pas en colère JK, je suis juste profondément déçu. » avait critiqué cette internaute.

Pourtant, lors d’une tournée de promotion du dernier tome de Harry Potter en 2007, la créatrice de la saga avait révélé l'homosexualité du magicien. Espérons que le film, ou la suite de la saga, soit à la hauteur des attentes des fans LGBT+, si souvent en mal de représentation au cinéma...

Découvrez la bande-annonce de « Les Animaux fantastiques: Les crimes de Grindelwald » :

Crédits photos: DR/captures écran Youtube