facebook

Mort de Yann-Fañch Kemener, figure du chant breton : « On ne doit pas avoir honte d’être soi-même »

[PREMIUM] Yann-Fañch Kemener, figure emblématique du chant breton, est décédé samedi 16 mars à 61 ans. Il avait accordé une interview à TÊTU en 2002, où il était notamment revenu sur son coming-out dans les années 80.

C’était une grande voix de la musique bretonne. C’était aussi un homosexuel engagé. Yann-Fañch Kemener est décédé des suites d’un cancer, samedi 16 mars à Trémeven, dans le Finistère. Il avait 61 ans. En novembre dernier, il avait diffusé un message sur son site internet expliquant mettre en suspens toutes ses activités "pour des raisons de santé".

« C’est une grande perte pour le monde culturel breton », s’est ému auprès de l'AFP Roger Colas, le maire de la commune. Une perte pour la communauté LGBT, aussi. Car l’homme, décoré de l'Ordre de l'Hermine et de l'ordre des Arts et des Lettres, n’avait jamais fait mystère de son homosexualité, même si les médias en faisaient rarement mention....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail