Des acteurs porno tournent un clip hilarant pour faire de la prévention

Dans un court-métrage de fiction, cinq acteurs porno parlent de prévention après qu'Anthony se soit fait larguer. Et rappellent avec humour qu'une personne indétectable est intransmissible.

Ils se lancent dans le porno militant. Dans un clip de fiction, des acteurs hétéro et homo se réunissent pour parler prévention... et ils nous font bien marrer. Sans faire la morale, ces acteurs nous rappellent une règle de base : une personne porteuse du VIH indétectable est également intransmissible.

"Les amours, j'ai une grande nouvelle. Je suis célibataire", lâche Anthony Poupard (qui n'a jamais tourné nu, mais milite auprès d'Aides). Après un an de vie commune, Marc l'a largué parce que "monsieur a du mal avec le préservatif" alors qu'Anthony est porteur du VIH. Nikita Belluci rappelle donc que "le sida et le VIH, c'est pas du tout la même chose. C'est pas parce que tu es séropositif que t'as forcément le sida".

À LIRE AUSSI - IST, VIH, coronavirus… Que risque-t-on vraiment à faire une fellation non protégée ?

Un rappel bienvenu : le sida est le dernier stade de l'infection au VIH. Aujourd'hui, en France, la très grande majorité des personnes qui sont porteuses du VIH (PPVIH) ne sont pas au stade sida... et ne sont même pas malades ! Ces personnes ont également la même espérance de vie que la population générale.

Un porteur du VIH peut se passer de la capote sans risque

Anthony explique que le virus est "comme endormi" parce qu'il prend bien son traitement et que sa charge virale est indétectable. "Avec Marc, on pouvait très bien se passer de la capote, puisque je ne peux pas lui transmettre le virus", insiste-t-il. Et même si son partenaire n'a pas confiance, si une personne porteuse oublie de prendre son traitement, il pourrait toujours prendre la PrEP, un traitement efficace qui existe depuis plus de 10 ans. Par ailleurs, la PrEP peut être prescrite gratuitement dans un CeGIDD (centre de prévention et de dépistage).

À LIRE AUSSI - Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le poppers sans jamais oser le demander

"C'est une sorte de capote chimique", explique Doryann Marguet (à la différence que la prep, contrairement à la capote, ne protège pas des autres IST). "Le comprimé fait la moitié d'une olive, t'avale ça et t'es protégé du VIH", explique Anthony Poupard. "C'est moins contraignant que la pilule pour les femmes, en tout cas", insiste la drag queen Lolla Wesh aussi connue sous le nom de Tom Yadris. Elle se félicite de tourner dans des pornos hétéros pour faire de la "pédalgogie". Avant de lancer un concours de... gorge profondes.

Pour vous faire dépister ou bien vous faire prescrire la PrEP, vous pouvez vous rendre gratuitement dans un des CeGIDD recensé par cette carte :

 

Crédit photo : Capture d'écran Twitter / @NikitaBellucciX


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail