ZednRay, le couple gay qui veut changer l’image du zouk

En couple depuis trois ans, Zed et Ray habitent désormais ensemble à Los Angeles. Grâce à leur musique, ils espèrent faire évoluer les mentalités et œuvrent pour un mieux-être de la communauté LGBTQ+. Rencontre.

Depuis 2017, Zied et De'Mario partagent plus qu'une histoire d'amour. Ça fait trois ans que ces deux Angelins sont en couple, et presque tout autant de temps qu'ils conçoivent de la musique ensemble sous le nom de ZednRay – en référence à leurs surnoms respectifs.

En septembre dernier, ils se déchiraient sur fond de sonorités caribéennes à travers leur titre "Je ne respire plus", qui comptabilise plus de 130.000 vues sur YouTube. "J'avais commencé à l'écrire dans la salle de bain, juste après une dispute, se rappelle Zed, le plus tatoué des deux. Les paroles sortaient naturellement de moi. La plupart de nos chansons sont tirées de moments de vie et de nos expériences".

Il était une fois Grindr

Ray grandit "dans le ghetto", allant fréquemment à l'église avec sa famille. Zed, lui, est né en Tunisie. Vers ses 16 ans, il déménage en France, résidant aussi bien à Paris qu'à Aix-en-Provence. Après un passage par Londres durant quelques années, il finit par élire domicile à Los Angeles. Une renaissance pour lui. Au départ, l'acceptation de leur sexualité et de leur couple a été difficile pour leurs entourages. "Même si on a perdu contact avec tout le monde, il s'agissait de gens dont on n'a vraiment pas besoin dans nos vies, assure Ray. On s'est trouvés tous les deux et c'est la seule chose qui compte réellement pour moi".

Pour eux, tout a commencé grâce à une application de rencontres bien connue de la communauté gay. "On s'est rencontrés sur Grindr, avoue Zed. Il était au coin de la rue. On a commencé à discuter et on ne voulait pas perdre de temps. Il pensait que j'étais un fake donc je lui ai dit qu'on n'avait qu'à se rencontrer pour qu'il voie que je suis réel. Et il y a eu une connexion instantanée". Trois ans plus tard, c'est l'amour fou. Un amour qu'ils insufflent dans leur musique, même si la collaboration n'est pas toujours très fluide.

"On est toujours en désaccord parce qu'on a tous les deux des fortes personnalités, explique Ray. Mais aujourd'hui, avec tout le temps qu'on a passé ensemble ces derniers mois, on se comprend beaucoup mieux. On connaît nos forces et ça devient plus facile de composer ensemble". Son petit ami est du même avis : "Cette pandémie nous a permis de nous redécouvrir, un peu comme un retour aux sources".

Conscients que les frontières entre les styles musicaux se brouillent de plus en plus, ils s'efforcent eux aussi de fusionner leurs influences. "Je dirais que notre musique est un mélange de pop, de hip hop, de R&B, de trap et de zouk, détaille Zed. On revient toujours au zouk". Un genre jusqu'alors monopolisé par les hétéros, mais ils espèrent bien faire bouger les lignes à ce niveau-là. Et s'imposer comme les autres artistes queers desquels ils admirent le parcours, de Lil Nas X à Janelle Monáe en passant par Sam Smith.

La représentation avant tout

À travers leur musique et leurs vidéos sur YouTube qui cumulent des, le couple veut offrir aux jeunes LGBTQ+ la représentation dont ils ont cruellement manqué durant leur enfance et adolescence. "Si j'avais eu des représentations différentes quand je grandissais, j'aurais pu éviter de ressentir certaines choses, soutient Zed. Il est temps que les choses changent". Selon lui, des changements cruciaux doivent aussi s'opérer au sein même de la communauté gay : "Les personnes racisées y sont beaucoup fétichisées. On te voit comme un objet sexuel et presque pas comme une vraie personne. Avec le climat politique actuel et surtout le mouvement Black Lives Matter, je me dis que ça va évoluer pour le mieux".

Crédit photo : Tyren Redd / ZednRay via Instagram

Cet effort de représentation, Zed et Ray comptent le réaliser à travers les multiples projets qu'ils ont en stock. "On va filmer un nouveau clip ce samedi pour notre titre 'All I Want Is You', avance Zed. On a un vrai plateau de tournage et même un petit budget, donc c'est excitant. On a aussi pas mal de musique déjà enregistrée et aussi une émission en préparation dont on ne peut pas trop parler". Intrigant.

Crédit photo : ZednRay via Instagram


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail