facebook

Qui est Jonathan Bailey, l’acteur ouvertement gay à l’affiche de la série « Bridgerton » ?

Si beaucoup l'ont découvert avec ses adorables rouflaquettes dans le récent hit de Netflix, Jonathan Bailey jouit pourtant d'une jolie carrière outre-Manche. Focus sur cet acteur polyvalent qui risque de devenir votre nouvelle obsession.

La Régence anglaise n'aura jamais été aussi sexy que dans Bridgerton, le dernier carton de Netflix chapeauté par Shonda Rhimes – la créatrice de l'éternelle Grey's Anatomy. Durant le visionnage de sa première saison sortie le 25 décembre dernier, nombreux avaient les yeux rivés sur les abdos finement sculptés de son héros, le Duc, joué par Regé-Jean Page. Mais certains auront aussi lorgné du côté de l'aîné de la fratrie Bridgerton, incarné par le charmant Jonathan Bailey. Et si le personnage en question a tout d'un homme à femmes, son interprète, lui, fait fièrement partie de la communauté LGBTQ+.

Une star est née

Natif de la petite ville de Wallingford au cœur du Royaume-Uni, Jonathan Bailey commence très tôt à suivre des cours de théâtre avec pour ambition de devenir acteur. À ses débuts, il collectionne une flopée de rôles désormais anecdotiques, qui lui permettent néanmoins d'étoffer son jeu en même temps que son CV. Bien qu'il séduise un jeune public en incarnant le peintre da Vinci dans la série pour enfants Leonardo, il gagne en popularité grâce à Broadchurch. Dans ce thriller à l'anglaise, il joue un reporter avide de scoops.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JONATHAN BAILEY (@jbayleaf)

En 2018,  le comédien commence à jouer dans Company, une pièce de théâtre datant des 70's revisitée avec davantage de représentation queer. Il y joue alors Jamie, un jeune homosexuel incertain de vouloir épouser son petit ami. Dans les colonnes du magazine Attitude, Jonathan Bailey avoue "avoir puisé dans ses propres expériences" pour ce rôle-là. Une interview à cœur ouvert que beaucoup ont perçu comme un coming out médiatique, bien que l'acteur n'ait jamais tenté de camoufler son orientation.

Acteur homo, filmographie hétéro

Une chose est sûre : son homosexualité assumée n'aura jamais empêché Jonathan Bailey de camper des rôles hétéros. Bien au contraire. Mais dans un récent entretien avec Digital Spy, il avoue espérer que davantage de personnages queers seront joués par des concernés. "Je pense que les personnages que les gens jouent ne devraient pas avoir d'importance, mais il y a une histoire très claire et c'est que les hommes ouvertement gays ne jouent pas de rôles hétéros principaux, explique-t-il. […] Donc le fait que bon nombre d'hommes hétéros aient joué des rôles gays iconiques pour lesquels ils ont été applaudis est fantastique. Mais ne serait-ce pas brillant de voir des hommes gays jouer leur propre expérience ?".

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JONATHAN BAILEY (@jbayleaf)

À l'instar de Colman Domingo, Jonathan Bailey s'est imposé comme une exception en cumulant les rôles hétéros, que ce soit dans l'hilarante Chewing Gum ou plus dernièrement dans Bridgerton. Pourtant, certains l'avaient mis en garde sur le fait d'assumer publiquement son orientation sexuelle. Ces personnes-là s'avéraient souvent faire partie intégrante de la communauté LGBTQ+. "Les discussions les plus conservatrices que j'ai vu concernant ma sexualité de nos jours ont été avec des hommes gays du milieu, déplore-t-il auprès du média Attitude. […] Il y a comme un sentiment de honte, selon moi, qui est palpable chez les hommes gays de cette industrie". Mais ces obstacles ne l'ont jamais stoppé.

À LIRE AUSSI – Colman Domingo : « J’ai toujours voulu jouer des hommes complexes et ils n’avaient pas à être queers »

Dans la série à costumes fraîchement sortie, Jonathan Bailey prête ses traits à un grand frère protecteur, tiraillé entre ses responsabilités mondaines et son amour pour une femme issue d'une classe sociale inférieure. Un rôle très hétéro, donc. Pour le découvrir dans la peau d'un personnage beaucoup plus queer, on vous conseillerait de binge-watcher Crashing. Il s'agit d'une pépite d'humour britannique mais surtout de la première série créée par Phoebe Waller-Bridge (Fleabag). Elle est pour l'instant indisponible sur une quelconque plateforme de streaming légal en France. Espérons tout de même que la notoriété croissante de Jonathan Bailey viendra changer la donne.

Crédit photo : Netflix


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail