Marche des fiertésLes stars rendent hommage à Sophie, prodige musical et icône trans partie trop tôt

Par Florian Ques le 01/02/2021
sophie

Décrite comme visionnaire et avant-gardiste, l'artiste écossaise Sophie s'est éteinte ce samedi 30 janvier à l'âge de 34 ans. Plusieurs personnalités du milieu de la musique lui rendent hommage sur les réseaux sociaux et célèbrent son génie.

Le monde de la pop vient de perdre l'un de ses plus brillantes représentantes. Ce samedi 30 janvier, la chanteuse et productrice Sophie est décédée d'une mort accidentelle à Athènes, en Grèce. "Fidèle à sa spiritualité, elle était grimpée en hauteur pour voir la pleine lune et a malencontreusement glissé et chuté, détaille son label de musique via Twitter. Elle sera toujours là avec nous". Elle était alors âgée de 34 ans.

La communauté queer en deuil

Émues par la perte incommensurable de cette icône aux multiples facettes, de nombreuses personnalités ont tenu à lui rendre hommage via les réseaux sociaux. À commencer par notre Christine and the Queens : "Sophie était une productrice stellaire, une visionnaire, une référence. Elle s'est rebellée contre la société normative et étroite en étant un triomphe absolu, à la fois en tant qu'artiste et en tant que femme. Je ne peux pas croire qu'elle est partie. Nous devons honorer et respecter sa mémoire et son héritage".

D'autres artistes de la communauté LGBTQ+ ont été touché·e·s par la mort de Sophie. "Véritablement une visionnaire, véritablement une icône", soutient Perfume Genius via un post sur Twitter. "Sophie, l'annonce de ton décès me paraît irréelle et j'essaie encore d'appréhender ce sentiment de perte, avance la chanteuse trans Arca de son côté. Grandir à tes côtés m'a aidée à me sentir moins seule au fil des années. Nos correspondances vont tellement me manquer". "Le monde et notre communauté a perdu une belle âme", conclut Rina Sawayama. Mais la rayonnance de Sophie n'est pas limitée au monde queer.

Une personnalité solaire

En effet, la chanteuse native de Glasgow était parvenue à acquérir une notoriété bravant les frontières du genre musical. "Repose en paix Sophie, écrit le DJ allemand Boys Noize sur son compte Twitter. J'ai le cœur brisé d'apprendre cette triste nouvelle. Je t'aimais toi et ta musique". Le géant de la soul Nile Rodgers s'est aussi fendu d'un joli message d'adieu : "Repose en pouvoir, SOPHIE ! Tu étais l'une des personnes les plus innovantes, dynamiques et chaleureuses avec qui j'ai eu le plaisir de travailler".

Bien que confidentielle pour beaucoup, Sophie était considérée de son vivant comme l'une des artistes les plus avant-gardistes et prometteuses de la scène pop internationale. Elle s'était d'abord fait un nom à l'échelle européenne en tant que DJ, cultivant un certain anonymat qui participa à l'aura presque mystique de son personnage. Mais un changement radical s'est opéré en 2017 avec la parution de son single "It's Okay to Cry". Dans la foulée, Sophie mit un terme aux rumeurs concernant son identité de genre en parlant ouvertement de sa transidentité dans la sphère médiatique. Un véritable tournant.

"Pour moi, être trans, c'est prendre le contrôle pour faire en sorte que ton corps soit davantage aligné avec ton âme et ton esprit afin qu'ils ne soient pas en conflit et ne luttent pas pour survivre, déclarait-elle à Paper Magazine dans une longue interview emblématique. Sur cette terre, ça revient à être plus proche de ta véritable essence sans les pressions sociétales de devoir coller à certains rôles traditionnels basés sur le genre. Ça veut dire que tu n'es ni une mère, ni un père – tu es un individu qui observe le monde et qui le ressent. Et, d'une certaine manière, c'est davantage humain et universel, j'ai l'impression".

Crédit photo : Sophie via capture d'écran YouTube