À la rencontre d’Alex Foxton, le peintre queer qui se réapproprie le corps masculin

Armé de ses pinceaux, l’artiste anglais se prend de fascination pour le corps de l’homme, qu’il interprète sans cesse à travers son art. Une véritable marotte qu’il met une nouvelle fois en lumière dans l'exposition collective Eyes Closed.

S’il y a bien un dénominateur commun dans les œuvres d’Alex Foxton, c’est, de toute évidence, son attrait pour la figure masculine. Au gré de ses peintures, il semble vouer une obsession perpétuelle à l’homme, à ses formes, à son énergie. “Je ne sais jamais comment l’expliquer, souligne l’artiste. Mais il y a deux pistes : la première, c’est que je suis gay donc il y a surtout du désir. L’autre, c’est que je suis un homme, donc il y a une idée de projection. Je pense que c’est cette tension entre les deux qui fonctionne et qui m’intéresse”....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail