Marlène Schiappa sera chargée de la lutte contre l'homophobie
Actualité

Marlène Schiappa sera chargée de la lutte contre l'homophobie


La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes est également en charge de la lutte contre l’homophobie et la transphobie, selon un décret publié jeudi dans le journal officiel.

Marlène Schiappa sera donc la personne qui traitera les problèmes d’homophobie et de transphobie pendant le quinquennat d’Emmanuel Macron. L’élargissement de son portefeuille ministériel a été annoncé officiellement jeudi, dans un décret publié dans le journal officiel. On peut y lire la description de ses futures tâches :

Elle est chargée, par délégation du Premier ministre, de coordonner les actions menées pour lutter contre les actes et agissements de haine et de discrimination envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans, tant pour prévenir ces actes et agissements que pour assurer l’exemplarité des sanctions lorsqu’ils se produisent.

A la demande du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, elle apporte son concours à celui-ci dans les négociations internationales ayant pour objet de promouvoir les droits des femmes, l’égalité réelle, la lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Elle est associée par le ministre de l’éducation nationale à la définition des actions pédagogiques en milieu scolaire sur l’ensemble de ses attributions.

Marlène Schippa sera donc directement en charge des problématiques homophobes et transphobes dans les écoles, collèges et lycées ainsi qu’à l’étranger. C’est une première : auparavant, les questions LGBT à l’école et à l’étranger étaient la prérogative des ministres de l’Education et des Affaires étrangères.

Une allusion à la Tchétchénie

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui et relayé sur son compte twitter, Marlène Schiappa précise « qu’il s’agit de la toute première fois de la Vème République […] que la lutte contre la haine envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans figure parmi les attributions ministérielles. »

Il est primordial pour moi que les personnes LGBT puissent avoir une interlocutrice au gouvernement. L’homophobie quotidienne existe encore, et nous devons la combattre sans relâche, dans les médias, dans la vie, partout à l’étranger où des personnes homosexuelles sont l’objet d’emprisonnements et de massacres intolérables.

Une allusion à la situation des LGBT en Tchétchénie ? Quoi qu’il en soit, à peine nommée, Marlène Schiappa a d’ores et déjà endossé son rôle contre les discriminations LGBT : elle a rencontré ce vendredi les représentants de l’association Le Refuge, et doit s’entretenir avec SOS Homophobie lundi.

Marlène Schiappa, âgée de 34 ans, a conseillé Emmanuel Macron pendant sa campagne sur les questions des droits des femmes. Elle a fondé le blog « Maman travaille » en 2008 pour médiatiser les problèmes d’égalité parentale et la difficulté à gérer vie professionnelle et parentale de front. Elle a également écrit une quinzaine de livres, dont Où sont les violeurs ? (Ed. de l’Aube) et Osez l’amour des rondes (Ed. La Musardine), qui avait fait polémique.

Depuis 2014, elle était adjointe au maire du Mans déléguée à l’égalité femmes-hommes, à la lutte contre les discriminations, et au suivi de la charte LGBT.

ads