facebook

Ian Thorpe revient sur son coming-out

Ian Thorpe coming-out

Ian Thorpe a déclaré que les questions insistantes des médias sur sa sexualité, alors qu'il n'avait que 15 ans, l'ont empêché de faire son coming-out plus tôt.

L'ancienne star de la natation australienne, Ian Thorpe, a accédé à la notoriété dès l'âge de 14 ans en devenant le plus jeune garçon à représenter l'Australie dans une compétition internationale. Il a révélé à un large auditoire réuni dans le cadre du festival de films LGBT de Sydney (Sydney Mardi Gras film festival) avoir été questionner sur sa sexualité dès l'âge de 15 ans. Et de déclarer :

"Si j'avais eu un peu plus de temps quand j'étais plus jeune, j'aurais fait mon coming-out car j'aurais été plus à l'aise avec ça. Et c'est pour quoi je pense que l'on a tous le même point sur les raisons pour lesquelles on ne doit pas pousser les gens à faire leur coming-out. Me concernant, lorsque j'ai enfin décidé de faire mon coming-out, c'était incroyable d'avoir un tel accueil chaleureux de la part des gens"

Ian Thorpe coming-out

Ian Thorpe a fait son coming-out lors d'une interview en 2014 après des années de spéculation. Il a par la suite déclaré ne pas l'avoir fait avant car il se sentait honteux.

De la nécessité d'avoir des sportifs ouvertement gay

Le nageur n'était pas le seul à s'exprimer dans le cadre du festival de films LGBT de Sydney. D'autres grands champions australiens, tel que Matthew Mitcham (photo ci-dessous), étaient présents pour souligner l'importance d'avoir des sportifs ouvertement gay afin d'adresser un message positif à la jeunesse LGBT. Matthew Mitcham a notamment déclaré que ces initiatives permettrait aux jeune de se dire "Oh ! La sexualité ne sera pas une barrière pour moi dans ma réussite".

coming-out

Ian Thorpe est très engagé dans la lutte contre les discriminations. Cette intervention publique fait suite à l'annonce de sa participation à un documentaire en trois parties intitulé The Bully Project (un projet contre l'intimidation). En effet, il a lui même été victime de harcèlement et souhaite donc aider les enfants australiens à combattre ce fléau. "Plus d'un quart des élèves en Australie déclare avoir été harcelé régulièrement, ce qui est inacceptable. Ca me tient à coeur de pouvoir donner de l'espoir sur ces problèmes" a-t-il indiqué.

 
 
 
 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail