facebook

Loi anti-gay : le gouverneur de Caroline du Nord cède… en partie

Caroline du Nord Roy Cooper Pat McCrory gouverneur démocrate HB2

Alors que la Deutsche Bank vient de grossir les rangs du boycott économique contre l’État de Caroline du Nord, le gouverneur a finalement cédé sur quelques points de la "loi la plus anti-LGBT du pays".

Le 12 avril, le gouverneur de Caroline du Nord, Pat McCrory, a signé un décret modifiant la loi anti-gay HB 2 qu’il avait approuvé le 23 mars. Considérée dès lors comme la "loi la plus anti-LGBT du pays", celle-ci éliminait toutes les protections obtenues contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. Pis encore, et surtout plus cruel, cette loi obligeait les personnes trans à utiliser les toilettes publiques correspondant à leur sexe de naissance.
Dans une vidéo postée le 12 avril, Pat McCrory étaye face à la caméra les raisons qui l’ont poussé à modifier les dispositions de la loi HB 2 :

Après avoir écouté les commentaires des gens depuis plusieurs semaines sur cette question, j’en suis venu à la conclusion qu’il y avait beaucoup de désinformation, de mauvaise interprétation, de confusion, beaucoup de passion et franchement, une indignation sélective et de l’hypocrisie, surtout contre le grand État de Caroline du Nord.

Les dispositions de la loi HB 2 légèrement adoucies

Il explique ainsi que l’obligation d’utiliser les toilettes publiques selon le sexe inscrit sur le certificat de naissance sera toujours appliquée dans les écoles et les bâtiments publics. En revanche, le gouverneur indique que "lorsque cela est possible, (le décret) encourage des accommodements raisonnables pour les familles, ou ceux ayant des circonstances uniques et spéciales." Il note également que les entreprises privées pourront décider elles-mêmes de leur "propre politique à l’égard des toilettes, des vestiaires, et autres installations sanitaires."
Pat McCrory s’engage également à rétablir le droit de poursuivre en justice les actes discriminatoires devant les tribunaux de l’État. Il exhorte enfin le secteur privé et les gouvernements locaux à établir leur propres politiques anti-discrimination ayant trait à l’emploi.

loi anti-gay HB 2 Caroline du Nord
Siège de la Deutsche Bank à Francfort

La menace de la Deutsche Bank porte ses fruits

Une décision qui tombe à point nommé, puisque le même jour, la Deutsche Bank annonçait sur Facebook qu’elle allait "geler les plans prévoyant la création de 250 nouveaux emplois à Cary en Caroline du Nord" à cause de la "législation promulguée en Caroline du Nord le 23 mars invalidant les protections existantes pour les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres dans certaines municipalités et (les) empêchant d’adopter de telles protections à l’avenir". Et d’ajouter sur Twitter : "La Deutsche Bank apporte son soutien à l’égalité LGBT."
Ces emplois faisaient partie d’un projet d’investissement de 9 millions de dollars porté par l’unité informatique de la Deutsche Bank, DB Global Technology. 9 millions de dollars dont se prive la Caroline du Nord, de quoi faire plier Pat McCrory.

Un compromis qui ne satisfait pas les détracteurs de la loi

Sauf que le nouveau décret signé par le gouverneur de Caroline du Nord n’apporte pas de réponses concrètes à la vindicte populaire. En laissant à l’appréciation de chaque entreprise le soin de légiférer comme bon lui semble sur les libertés et les droits LGBT, la nouvelle disposition législative ressemble bien plus à une porte ouverte aux pires dérives.
Lambda Legal, un groupe LGBT luttant contre la loi, n'est d’ailleurs pas satisfait de ces accommodements et demande toujours l’abrogation complète d’HB 2 :

Bien que ce soit une amélioration pour les employés de l’État impactés, la portée d’HB 2 va bien au-delà de ce qu’adressent les ordres exécutifs, et c’est pourquoi nous contestons cette mesure extrême et discriminatoire, afin de veiller à ce que tous ceux qui vivent et visitent la Caroline du Nord soient protégés par la loi.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail