facebook

Mariage gay en Chine : la justice s'y oppose, les médias l'exposent

mariage gay en Chine

En Chine, un juge a débouté un couple homosexuel qui poursuivait le bureau local des affaires civiles pour avoir refusé de les marier. Cette affaire met en lumière la communauté LGBT dans un pays où l'homosexualité est encore taboue.

En juin dernier, un couple de Chinois - Sun Wenlin and Hu Mingliang - s'était présenté au bureau local des affaires civiles dans le but de se marier. Cette demande leur avait été refusée, l'autorité ne leur accordant pas la possibilité de s'enregistrer comme l'aurait fait un couple hétérosexuel. En effet, le mariage gay en Chine n'est toujours pas reconnu.

Une grande première pour un tribunal chinois

Mr Sun et Mr Hu ont alors décidé de porter l'affaire devant le tribunal de Changsha, arguant que la loi ne bannissait pas explicitement le mariage gay en Chine. Selon eux, la loi ne stipulerait pas que le mariage doit être l'union d'un homme et d'une femme mais seulement l'union entre "un mari et une femme", ce qui ne serait pas tout à fait la même chose.
À la surprise générale, le tribunal de Changsha a accepté de se saisir de l'affaire en début d'année. En effet, jusqu'à présent les tribunaux chinois rejetaient souvent les dossiers politiquement sensibles et plus particulièrement ceux portant sur les questions LGBT, l'homosexualité étant encore un sujet largement tabou dans la société chinoise. Beaucoup considèrent cette affaire comme le premier cas de mariage entre personnes de même sexe porté devant une juridiction chinoise. Cela représente donc un test vis-à-vis de l'attitude des autorités chinoises sur les questions de genre et d'orientation sexuelle. Shi Fulong, l'avocat de Mr Sun, a déclaré à ce sujet :

C'est la première affaire de ce type en Chine. Un problème ne peut pas être résolu si personne n'en entend parler.

china
Mr Sun et Mr Hu à la sortie du tribunal de Changsha en début d'année lorsque ce dernier a accepté de se saisir de l'affaire / Crédit photo : CNN

Une couverture médiatique importante

Le cas a donc été jugé ce mercredi. Aux arguments avancés par les plaignants - considérant que la loi n'interdit pas explicitement l'union entre personnes de même sexe - la partie adverse a opposé trois articles de la loi chinoise sur le mariage et deux articles tirés de la réglementation officielle sur l'enregistrement du mariage.  Pour le bureau des affaires civiles, quatre de ces articles mentionnent "homme et femme" tandis que l'un d'entre eux affirme que ladite autorité peu refuser toute demande si elle considère que le couple n'est pas qualifié pour se marier.
Au regard de ces éléments, le juge a sans grande surprise débouté les plaignants. Cependant, cette affaire à le mérite de mettre en lumière les questions LGBT au sein de la société chinoise. L'affaire a été massivement relayée sur les réseau sociaux, notamment sur Weibo (l'équivalent de Twitter en Chine). Les médias ont également couvert ce premier cas de demande de mariage gay en Chine ; le Global Times - célèbre journal officiel chinois en langue anglaise - a même illustré l'un de ces articles avec une photo montrant le couple de plaignants se tenant par la main. Ce qui en soi est déjà une petite révolution. Mr Sun et Mr Hu ont d'ailleurs déclaré :

Nous sommes assurément déçus. Mais après avoir constaté que tant de personnes ont prêté attention à cette affaire, nous nous sentons plein d'espoir.

china2
Crédit photo : SCMP

Sensibiliser l'opinion chinoise sur les questions LGBT

Une autre affaire met également en lumière la communauté LGBT en Chine à travers le cas de Mr Chen. Ce dernier a été licencié de son emploi parce qu'il s'y rendait habillé comme un homme alors qu'il est né femme. Pour l'employeur, son licenciement se justifiait en ce sens que l'employé ainsi vêtu ne respectait pas les standards de l'entreprise. Mr Chen poursuit donc son employeur pour discrimination, arguant que ses résultats n'ont jamais été "affectés négativement par son apparence". Il demande des excuses et une compensation. La décision de justice devrait être rendue prochainement.
Malgré le préjudice indéniable subit par les plaignants et le peu de chance de succès de ces actions en justice, ces affaires ont le mérite d'augmenter la visibilité des personnes LGBT et de sensibiliser l'opinion sur ces questions sociétales, notamment sur l'ouverture du mariage gay en Chine. Le débat est grand ouvert.
Crédit photo de couverture : SCMP


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail