facebook

Montpellier : un élu ex-FN décroche et enterre le drapeau LGBT

Montpellier Djamel Boumaaz drapeau arc-en-ciel

Djamel Boumaaz, conseiller municipal à Montpellier, a décroché le drapeau arc-en-ciel puis a tenté de l'enterrer en signe de protestation.

Dans le cadre de sa première participation à la Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, la Ville de Montpellier avait décidé de hisser le drapeau LGBT devant l'Hôtel de Ville afin de montrer son engagement en faveur de la tolérance et de l'égalité. Saluée de toute part, cette initiative n'a cependant pas été du goût de tous.
En effet, hier, Djamel Boumaaz - conseiller municipal, ex-FN - a décroché le drapeau LGBT qui flottait devant la Mairie de Montpellier. Il a ensuite tenté de l'enterrer symboliquement car il aurait ainsi été à "sa place". Comme le rapporte nos confrères de Midi Libre, l'élu a souhaité "alerter l'opinion publique sur le lobby gay et lesbien (LGBT) qui envahit nos institutions".
La scène est ahurissante de la part d'un élu au Conseil municipal. La démarche de Djamel Boumaaz est d'un incroyable mépris envers tous celles et ceux qui réclament une plus grande égalité, surtout au lendemain de la Journée internationale de lutte contre les LGBTphobies. Cette initiative révèle également que certains sympathisants des idées du FN sont encore bien loin d'être aussi policés et dédiabolisés que voudrait nous le faire croire les dirigeants du parti. Selon Carole Delga, la présidente du Conseil régional du Languedoc-Rousillon-Midi-Pyrénées, le FN "ne respecte pas les valeurs de la République", c'est pourquoi elle a dénoncé l'assaut du conseiller municipal contre la tolérance et l'inclusion.
Philippe Saurel, le maire de Montpellier, n'a pas tardé à réagir à cet acte scandaleux dans un communiqué :

Je condamne fermement cet acte d'intolérance et réaffirme que les manœuvres d'intimidation ne viendront pas ébranler mon engagement en faveur de la lutte pour l'égalité des droits.

Depuis, le drapeau LGBT a été réinstallé devant l'Hôtel de Ville. Pour l'heure, on ne sait pas si des sanctions seront prises contre l'élu fautif.
Pour visualiser la video c'est ici.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail