facebook

La Roumanie pourrait formellement interdire le "mariage pour tous"

Roumanie mariage pour tous

En Roumanie, une proposition d’amendement déposée au Parlement pour empêcher l'adoption du "mariage pour tous" serait soutenue par 3 millions de signatures...

« C’est un moment historique » a déclaré lundi 23 mai Mihai Gheorghiu, l’un des leadeurs de la « Coalition pour la famille ». Cette initiative liée à l’Église orthodoxe roumaine veut formellement interdire les unions de même sexe dans le pays en modifiant le libellé de la loi fondamentale, laquelle mentionne que le mariage est une union entre « partenaires ». Pour se faire, les ONG qui composent cette coalition ont déposé hier au Parlement un amendement constitutionnel, visant à entériner une définition stricte du mariage comme « l’union entre un homme et une femme ». Ces militants se targuent même d’avoir récolté trois millions de signatures dans cette démarche, dans un pays de moins de 20 millions d’habitants :

Trois millions de Roumains, dans un spectacle de solidarité sans précédent, ont signé cette proposition d’amendement.

Un "élan" largement soutenu par l’Église orthodoxe de Roumanie – laquelle aurait même réquisitionné ses prêtres pour faire signer la pétition, y compris dans les écoles – et qui vise explicitement les droits de la communauté LGBT. Pour l’association Accept, « le seul but de cette démarche » est effectivement « de monter l’opinion publique contre les personnes LGBT », d’autant que le pays n’a dépénalisé l’homosexualité qu’en 2000 et se refuse toujours à adopter le mariage ou le partenariat civil pour les homosexuels.

Vers un référendum sur le "mariage pour tous" ?

Selon cette même association de défense des minorités sexuelles, cette « offensive » vise à « restreindre davantage les droits de ces minorités », et illustre une « érosion inquiétante de la démocratie roumaine ».
Le Parlement doit désormais vérifier que l’amendement est conforme à la loi, auquel cas la Roumanie organisera un référendum sur la question. Une pareille initiative avait déjà été stoppée en 2013, grâce aux actions des groupes de défense des droits LGBT et d’Amnesty International.
Le scénario inquiète néanmoins, d’autant que plus tôt dans le mois, ce sont des politiques italiens qui ont eux aussi menacé de recourir au référendum afin d’annuler l’adoption de l’union civile dans le pays… Preuve en est que même en Europe, l’égalité des droits s’acquière mais se doit d'être défendue sans relâche.
 
Crédit photo couverture Dennis Jarvis/Flickr


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail