La Gay Pride de Fribourg donne la parole aux handicapés LGBT

Fribourg handicapées LGBT Gay Pride Alliage

Samedi avait lieu la Fribourg Pride en Suisse. Parmi les manifestants, les personnes handicapées et LGBT représentées par l’association Alliage ont tenu à faire entendre leur voix.

Ils étaient plus de 3 000 à se rassembler pour la Fribourg Pride qui avait lieu ce week-end et dont la parade débutait samedi midi afin de célébrer en musique la communauté LGBT de la région. Mais parmi les habituels drapeaux arc-en-ciel, chars dansants et autres artistes transformistes qui composaient la foule, on pouvait également distinguer un groupe LGBT lausannois encore peu connu : Alliage.
Rassemblés sous une banderole peinte à la main, les membres de cette toute récente association ont défilé pour la première fois, derrière un masque mauve, aux côtés d’éducateurs et de sympathisants. Car Alliage a la particularité de rassembler des individus concernés directement ou indirectement par l’homosexualité et le handicap mental. Cette association mixte et ouverte qui accueille aussi bien amis et famille a été créée le 1er juin sous l’impulsion de Carlos Correvon, lui-même résident depuis huit ans à la fondation Eben-Hézer qui accompagne les personnes vivant en situation de handicap.

L'association veut briser un tabou

Ce jeune homme de 27 ans a découvert qu’il aimait les hommes au cours d’une soirée, mais a souffert du regard des autres. En fréquentant des individus du réseau VoGay à Flon, il a eu l’idée de fonder un groupe LGBT où les gens comme lui pourrait se rencontrer, discuter et s’accepter. Un objectif atteint grâce à l'aide des employés de la fondation dans le cadre des projets citoyens proposés par l'établissement.
Car au sein des institutions psychiatriques, l’homosexualité des résidents est difficilement exprimée, comme l’explique une animatrice d’Eben-Hézer aux médias suisses :

Il est vrai que les coming-out sont peu fréquents dans ce milieu. Certains résidents ressentent des choses, ont de la peine à les vivre, car ils ne comprennent pas forcément de quoi il s’agit. C’est pourquoi les ressources mises en place à l’intérieur de l’institution – où la question est longtemps taboue – les aident. Mais la création d’une association est un sacré bon en avant.

De quoi faire vibrer le mot d’ordre de la Fribourg Pride cette année : vivre les différences. L’association LGBT vieille d’un mois organisera d'ailleurs son premier pique-nique dansant le 4 septembre au parc de Milan de Lausanne. Une belle initiative qui pourrait créer des émules.

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Not Found"]
 
Crédit photo couverture Marius Affolter/24heures.ch


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail