Lyon : une élue FN s'en prend au journal LGBT Hétéroclite

Lyon journal LGBT Hétéroclite conseillère régionale FN Laurent Wauquiez

Une conseillère régionale FN s'est offusquée auprès de Laurent Wauquiez, président de Région, de la présence du journal Hétéroclite au Conseil régional.

Le journal Hétéroclite a été créé à Lyon en 2006 avant de s'étendre à Grenoble et à Saint-Étienne en 2007. Le mensuel, diffusé à 20.000 exemplaires, fait à n'en pas douter partie de la presse régionale, et "propose une information en rapport avec les thématiques homosexuelles à tous les lecteurs, quelque soit leur orientation sexuelle, à travers trois grands axes : actualités et société ; culture ; vie gay et lesbienne". Hétéroclite est disponible en accès libre dans divers lieux de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qu'ils soient LGBT, culturels ou institutionnels.
C'est notamment pour cette raison qu'on le trouve en libre accès sur des présentoirs à l'hôtel de région depuis des années sans que cela ne pose le moindre problème. Mais ça, c'était avant. Avant la nouvelle majorité du Conseil régional et la présence d'élu(e)s FN dans l'hémicycle. En effet, Agnès Marion, conseillère régionale FN, s'est offusquée de la présence d'Hétéroclite au Conseil régional et l'a fait savoir à Laurent Wauquiez, président de Région depuis le 4 janvier 2016. Ainsi, l'élue frontiste s'est fendue d'un savoureux tweet à son encontre comme le rapporte le journal Rue89.


Au-delà de nous rappeler les accointances de Laurent Wauquiez avec la Manif pour tous, le tweet de Madame Marion nous en dit long sur ce que pense la conseillère régionale de la nécessité de visibiliser les minorités, si longtemps opprimées, et de célébrer l’inclusion de tous les habitants de la région.
En effet, comme le rappelle à juste titre Romain Vallet, le rédacteur en chef d’Hétéroclite contacté par téléphone, la Région – peu importe sa couleur politique – à un rôle à jouer dans la visibilisation de la communauté LGBT ainsi que dans la lutte contre les discriminations et l’homophobie – ce à quoi participe grandement Hétéroclite.
Cependant, le journal ne souhaite pas donner trop d’importance à cette prise de position, qui n’a somme toute rien d’inattendue de la part d’une élue proche de la Manif pour tous. Hétéroclite sera juste attentif à ce que les présentoirs ne disparaissent pas subrepticement pendant la « trêve estivale ».


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail