facebook

Une fac de Londres crée un master d'histoire de l'homosexualité

histoire de l'homosexualité master Université Goldsmiths Londres

A la rentrée prochaine, les étudiants de l'Université Goldsmiths à Londres pourront s'inscrire en Master d'histoire de l'homosexualité, ce qui devrait donner un nouvel élan à la Recherche dans ce domaine.

" - Tu es inscrit dans quel Master ? - Histoire de l'homosexualité ! " Cette nouvelle peut paraître incongrue, elle est pourtant porteuse de sens dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales. A Londres, la prestigieuse Université Goldsmiths proposera dès septembre 2017 une nouvelle formation de troisième cycle : un MA - un Master littéraire - en "Queer History".
Dans plusieurs universités du monde, l'histoire de l'homosexualité est déjà abordée dans les enseignements de sociologie, les études de genre ou de sexualité. Or le cursus qui sera proposé en septembre 2017 par l'Université Goldsmiths relève d'une première mondiale puisqu'il s'agira du premier diplôme de niveau Master consacré au sujet, et ce dans le but de "tirer de l'obscurité un pan négligé de l'histoire dont la légitimité fut trop souvent niée".

"Il est urgent de contrer l'ignorance par la connaissance"

Cet enseignement relèvera donc du département d'Histoire dirigé par Vivienne Richmond qui voit déjà dans ce nouveau diplôme la clé de voûte d'une société plus égalitaire :

La persécution des personnes LGBT dans de nombreux endroits du monde est aiguë et continue de s'aggraver, en dépit d'énormes progrès en matière d'égalité qui sont réalisés ailleurs. Cette injustice est alimentée par l'ignorance et il y a un besoin urgent de la contrer grâce à la connaissance et à la compréhension. Outre l'impératif de confronter les préjugés aux faits, il est de notre responsabilité de célébrer et de commémorer.

En ce sens, le Master "Queer History" apportera à ses étudiants de solides bases dans l'étude historique générale, ainsi qu'une introduction aux thèmes et aux méthodes propres à l'histoire de l'homosexualité - comme la représentation de l'homosexualité dans la société victorienne, les mouvements d'émancipation des années 1960... -, de la sexualité et du corps ainsi que les théories queer.

histoire de l'homosexualité master Université Goldsmiths Londres
Goldsmiths University of London - crédit photo ugc.futurelearn.com

Explorer les acquis de la théorie queer

Elaboré entre les années 1990 et 2000, ce mouvement scientifique inclue la question de la sexualité et la présomption d'hétérosexualité dans la construction du genre. En d'autres termes, les rôles masculins et féminins ne seraient pas innés mais construits socialement, notamment par l'injonction à l'hétérosexualité. Ce seraient des rôles sociaux non exclusivement déterminés par le sexe biologique mais aussi par le relationnel et l'environnement. En ce sens, le Master d'histoire de l'homosexualité portera également une attention particulière aux questions de pouvoir, y compris à la manière dont l'orientation et l'identité sexuelle ont souvent été liées au cours des âges à des systèmes d'oppressions asymétriques.
D'après l'Université Goldsmiths, le programme vise également à "historiciser les catégories souvent binaires que sont le masculin/féminin, l'hétérosexualité/homosexualité, actif/passif et découvrir les processus par lesquels ces catégories sont devenues "naturelles"".
Cette idée n'est pas sans rappeler les travaux d'Eve Kosofsky-Sedgwick. Auteure de l'Epistémologie du placard, un ouvrage brillant et central dans la théorie queer, elle étaye l'hypothèse que l'opposition homo/hétéro qui est apparue comme telle à la fin du XIXème siècle a structuré la pensée et le savoir de culture occidentale, en lui imposant de réfléchir sous forme de binarismes.

Vers des National Queer Archive à Londres

Soit une pensée dynamique et critique qui devrait apporter une nouvelle visibilité et vitalité au champs des "études gaies et lesbiennes". Le Professeur Jan Plamper qui dirigera le Master renchérit en arguant que "développer la confiance en soi par la connaissance est un antidote puissant contre l'oppression, que celle-ci soit subtile ou pas si subtile".
D'autant que l'Université Goldsmiths réfléchit sur le temps long, et envisage déjà de mettre à contribution ses étudiants de MA et même de PhD - c'est-à-dire de doctorat - dans la constitution d'un fond d'archives nationales sur l'histoire queer. Celui-ci fournirait un nouvel élan pour les universitaires désireux d'étudier la thématique queer, et jouerait un rôle essentiel dans la diffusion des connaissances.
 

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Not Found"]
 
Crédit photo couverture New York Public Library


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail