Abo

courrier du coeurQuestions de sexe : comment conclure avec mon collègue hétéro ?

Par Môôôsieur Jérémy le 17/02/2017
sexe entre collègue

Allô Môôôsieur Jérémy ? Oui, vous êtes bien sur la Hotline de TÊTU. Aujourd’hui, notre chroniqueuse "Amour Gloire et Beauté" se penche sur le cas de Chris qui a l'open space qui le chatouille…

VOUS AVEZ UN MESSAGE de Môôôsieur : "Mes petits porcelets ! Oui c’est encore moi, Môôôsieur Jérémy ! Comment ça vous ne me connaissez toujours pas ? Je réponds pour TÊTU aux questions existentielles des hommes qui aiment les zizis et ceux qui vont autour. Comme ici !

J'en ai dévalé des kilomètres d'escaliers majestueux, jonchée sur mes 18 cm, avec mon sac à main plein de paillettes et la bouche pleine de conseils avisés. J’en ai vu des passions (pas toujours sincères) s’emballer, j’en ai ramassé des esseulés à la cuillère ! Alors si tu cales en marche-arrière ou que tu as le cœur grenadine, ce service public est pour toi : envoie ta question en bas de page ! Je serai ravi d'y répondre !"

Chris : "Bonjour Môôôôôsieur, je suis COMPLETEMENT LOVE d’un de mes collègues qui me fait plein de sous-entendus sur un éventuel soir où nous pourrions nous rejoindre en dehors du boulot… Même si devant les autres il n’arrête pas de parler de sa copine… Je ne pense qu’à lui, à en bâcler mon travail. JE LE VEUX ! Avez-vous des conseils pour emmener un hétéro-a-priori dans mon lit ?"

Môôôôôsieur Jérémy : Sur l’échelle de Kinsey (qui détermine un arc des possibles des orientations sexuelles), ton collègue est-il plutôt hétéro par conviction, hétéro-curieux voire hétéro-flexible ? Parce que si tu t’aventures dans les causes désespérées, autant voter pour la candidature de Rama Yade à l’Eurovision ou de Régine à la présidentielle (même l’inverse fonctionne, tu verras !).

Curieux hétéros

Si ton collègue est entre 95% et 120% hétéro : ça peut surtout faire mal sur l’échelle de Richter, ça peut faire mal ! Si il est plutôt du genre 180°, attention les yeux : il est prêt à vriller ! Reste que je me souviens de la sympathique déclinaison de mes avances d’un de mes collègues, quand j’étais équeuteuse de haricots dans le Béarn. Il m’avait même gentiment dit qu’il était sur le point de se marier avec Caroline, avec un petit air condescendant dans le regard… J’ai compris qu’il avait changé ses plans quand je l’ai recroisé à l’Europride de Marseille, dans la backroom de la soirée officielle. Sans Caroline. Je te laisse imaginer le regard que je lui ai lancé… (Oui, toujours plein d’envies comme à l’époque, il était encore plus canon qu’avant !).

LIRE AUSSI >> Les hétéros révèlent ce qu’ils ont fait de plus « gay » dans leur vie

Sur l’échelle de la difficulté, convaincre un petit hétéro de se faire sodomiser, c’est grimper l’Everest en stilletos, c’est monter sur un escabeau pour se battre contre Tony Yoka (fantasme perso 2016-2017 bien parti pour être aussi 2018), c’est passer une soirée sans boire (défi perso de l'année, bien parti pour être aussi celui de l'an prochain)… Enfin tu m’as comprise…

"Gay for pay"

Il y a bien les « Gay for pay », ces hétéros qui deviennent passifs contre des billets dans les pornos gays, mais à part quelques hétéros qui ne trouvent pas de femme pour leur chatouiller la prostate, ils sont rares, les aventuriers de l’Anus perdu…
Certes, ils sont nombreux à accepter de fermer les yeux le temps d’une petite fellation amicale, voire même très cordiale, voire même très généreuse… Mais un collègue oserait-il se risquer à vous dévoiler sa curiosité, voire même sa bisexualité, voire même son homosexualité cachée en réunion très privée ?

LIRE AUSSI >> Sexe entre potes hétéros : « C’est pas gay si on ne lui touche pas les boules »

Attention, dossier secret défonce. Faites lui un brief pour qu’il se questionne asap sur les modalités de votre entretien de débauche, mais ne rêvez peut-être pas trop à ce qu’il devienne votre actionnaire principal de sitôt. Le fantasme de la photocopieuse, oui, mais si c’est le chef, gare au harcèlement ! Faudrait pas non plus que ça se retourne contre vous (la situation, pas lui) ! Par contre, si ton bosse qui te harcèle, alors là mon gars, comme on dit chez moi, c’est la couille aux œufs d’or.

Allez je vous laisse, j'ai deux trois travaux d’intérêts généraux à faire suite à une broutille de vol de poppers, bref, trois fois rien...

LIRE AUSSI >> Questions de sexe : "Je n'avais jamais vu un pénis aussi bizarre…"