facebook

Une Américaine propose d'être une mère de substitution lors de mariages LGBT+

Aux États-Unis, une mère de famille propose de remplacer les parents qui refuseraient d'assister aux mariages de leurs enfants LGBT+. Une proposition touchante, devenue virale sur les réseaux sociaux.

« Si vous avez besoin d'une mère pour assister à votre mariage avec votre conjoint.e, parce que votre mère biologique ne veut pas venir, appelez-moi. Je suis là. Je serai votre plus grande fan. J'apporterai même le champagne. » Une idée de génie, à la fois drôle et touchante, qu'a eu Sara Cunningham, 54 ans, elle même mère de deux enfants, dont un fils, homosexuel.
Partagée plus de 8000 fois, la publication est rapidement devenue virale :


Interviewée par le média NBC News, Sara Cunningham explique avoir posté cette annonce « par frustration ». Quelques jours avant d'avoir publié son message, le vendredi 20 juillet 2018, cette femme investie dans la paroisse locale a échangé avec plusieurs personnes à propos « d'histoires dévastatrices » sur des mariages entre personnes de même sexe, des célébrations, auxquelles elle était elle-même invitée.

« J'ai écris ce message à cause de ces histoires. Je n'avais aucune idée que je recevrai tant de messages de la communauté. Des parents du monde entier veulent désormais faire pareil. » 

Dans les commentaires, des mères de tous horizons reprennent la proposition de Sara. Une déferlante de messages qui font vraiment chaud au coeur :

« Free Mom Hugs »

Dans une interview donnée à CBS News, cette mère de famille revient sur les moment difficiles qui ont suivi le coming-out de son fils, Parker :

« Je suis une femme ayant la foi... Nous vivons dans une ville conservatrice. Cela parait horrible dit comme ça, mais j'avais l'impression de devoir choisir entre mon enfant et ma foi. (...) Je croyais que j'étais la seule maman de l'Oklahoma à avoir un fils gay. » 

En surfant sur une page facebook dédiée aux mamans dans la même situation qu'elle, cette mère de famille s'est rendue compte de son erreur. Elle publie «Comment nous dormons la nuit : Mémoires d'une mère » en octobre 2014, un livre dans lequel elle explique comment réconcilier sa foi avec le fait d'avoir un enfant homosexuel. En 2015, elle s'est rendue à la Marche des fiertés, avec son fils, et explique avoir fabriqué un pins sur lequel était inscrit « Free Mom Hugs ».

« Je proposais un câlin ou un 'high five' à toutes les personnes avec qui j'avais un 'eye-contact'. Je suis rentrée chez moi avec des paillettes partout. Mais j'ai aussi parlé avec des personnes qui m'ont raconté leurs parcours de vie, des histoires qui me hanteront à jamais. »

Aujourd'hui, Sara Cunningham tient sa propre page facebook « Free Mom Hugs », qui compte plus de 5600 membres. Une plateforme d'échanges pour les parents ayant des difficultés à accepter leurs enfants LGBT+. Depuis sa publication, sa boîte mail est pleine de messages d'encouragement, mais aussi de témoignages d'enfants qui sont en rupture totale avec leur famille. Selon elle, « tout le monde a besoin de sa mère », indépendamment de son orientation sexuelle : « Renier ça, le jour de son mariage, un jour très important dans une vie, peut  être dévastateur. C'est pourquoi je veux rendre ce jour meilleur. »  
Crédit photo : Capture d'écran page Facebook Free Mom Hugs.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail