facebook

Kazakhstan : une militante LGBT condamnée pour une campagne sur les règles

Une militante LGBT kazakhe a été condamnée lundi à une amende pour « hooliganisme » pour avoir participé à une campagne sur les règles.

Elle a écopé d'une amende. Un tribunal d'Almaty, la capitale économique du Kazakhstan, a condamné Janar Sekerbaïeva, militante et co-fondatrice du groupe féministe Feminita, à verser la somme de 35 dollars (30 euros) pour des faits de « hooliganisme ».

La jeune femme avait participé le 9 août dernier à une séance photo en plein centre-ville, visant à déstigmatiser les règles chez les femmes. « Puisque ce sujet a été et reste toujours honteux dans la société kazakhe : on n'en parle pas et on préfère éviter toute discussion là-dessus », avait à l'époque expliqué le groupe Feminita sur son site.

« Nous n'avons agressé personne, au contraire »

« Il est regrettable que des militants de la communauté LGBT soient jugés pour leur position civile, a déclaré à l'AFP Janar Sekerbaïeva. Nous n'avons agressé personne. Au contraire, pendant notre action, nous avons été l'objet de moqueries des passants », a-t-elle souligné.

Après l'inculpation de la militante, l'ONG Amnesty International avait appelé à mettre fin « immédiatement » aux poursuites. « Au lieu de chercher des solutions pour briser le stigmate néfaste qui entoure les menstruations au Kazakhstan, les autorités ont choisi de mettre fin à la discussion que Janar Sekerbaïeva avait lancée de manière si courageuse », avait alors déclaré Heather McGill, d'Amnesty International. La militante a prévu de faire appel de la décision.

(Avec AFP)

Crédit photo : capture du site de Feminita.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail