ajlgbtOn a vu la saison 3 de "Dix pour cent". Critique garantie sans spoilers !

Par Alexis Patri le 01/11/2018
Grégory MONTEL, Camille COTTIN, Assaad BOUAB, Liliane ROVERE, Nicolas MAURY, Stefi CELMA, Fanny SYDNEY

Pendant la deuxième saison, la scène de sexe entre Andréa, agent de star lesbienne, et son patron Hicham avait déçu beaucoup de fans. TÊTU a vu en avant-première la saison 3 de « Dix Pour Cent », diffusée sur France 2 à partir du 14 novembre. On vous en parle sans rien dévoiler de l'intrigue (promis).

A chaque nouvelle saison d'une série, la question se pose : faut-il regarder ou laisser tomber ? Surtout quand la saison précédente vous a laissé sur votre faim. C'est le cas avec « Dix Pour Cent » pour certains - et surtout certaines - d'entre nous.

Un Andréa-gate qui a choqué et déçu (encore un personnage lesbien qui couche avec un homme), des histoires autour des talents de l'agence ASK trop vite expédiées... On vous parle donc de ce qui nous a plu dans la saison 3. Sans spoiler (ou si vous préférez le français, sans "divulgâcher"). Histoire de vous aider à décider si vous serez ou non devant France 2 le 14 novembre.

Des stars plus présentes

https://www.instagram.com/p/BorHBKYA_f6/?hl=fr&taken-by=dalle.beatrice

C'était le sel de la saison 1. On l'avait un peu perdu lors de la saison 2. Les arcs narratifs autour des actrices et acteurs stars reprennent enfin une place intéressante dans le scénario. Comme au début de « Dix pour cent », leurs histoires se mêlent à celles de leurs agents. Sans que cela semble forcé en termes d'écriture. Ce qu'on avait pu reprocher à la saison 2.

Au menu de la saison 3 (et par ordre de passage) : un Jean Dujardin sauvage, une Monica Bellucci touchante , un Gérard Lanvin paternel, une Isabelle Huppert hyperactive et une Béatrice Dalle puissante. Bref, du très lourd ! Le sixième et dernier épisode de la saison n'accueille pas de guest-star. Parmi ce panel de stars, nous avons eu quelques coups de cœur. D'abord pour Béatrice « Béabombe » Dalle. Mais aussi pour Isabelle Huppert, toujours aussi géniale dans un registre comique.

Hervé, enfin personnage à part entière

Herve dix pour cent camille

Enfin. Il aura fallu attendre la troisième saison pour découvrir le personnage d'Hervé au-delà de sa (plaisante) facette comique. L'unique personnage d'homme gay de la série, joué par Nicolas Maury, connaît des avancées dans sa carrière. Et, ce que l'on espérait le plus, dans sa vie personnelle. Quasi jamais évoquée dans les deux premières saisons, sa vie amoureuse est enfin montrée clairement à l'écran. On ne vous en dit pas plus.

On se réjouit aussi de plusieurs moments intéressants avec la plus ancienne impresario de l'agence, Arlette, notre chouchoute.

Andréa et Colette, la naissance d'une famille lesboparentale

Andrea martel colette brancillon dix pour cent lesbiennes gif kiss

S'il y avait bien un boulet narratif dont on se demandait comment Fanny Herrero (showrunneuse de la série) allait réussir à se débarrasser, c'était celui de la scène de sexe entre Andréa et Hicham. Surtout qu'il avait, vous souvenez-vous, abouti à la grossesse d'Andréa.

Ces neuf mois ont finalement été traités avec humour et sincérité. Avec un regard très intéressant sur la manière dont les proches disent constamment aux femmes enceintes ce qu'elles doivent faire. Mais celui qui cassera les pieds de l'agent de star hyperactifs sans retour de bâton n'est pas encore né.

Dans la saison 2, Colette et Andréa avaient décidé de garder et d'élever ensemble l'enfant à naître. Avec leur histoire d'amour, la saison 3 prend clairement position en faveur des familles homoparentales. Et dénonce les difficultés que peuvent connaître les lesbiennes face à une législation française inadaptée. Un engagement qui rejoint le discours de Camille Cottin (qui incarne Andréa Martel), lors de la cérémonie des Out d'Or 2018, les prix de la visibilité LGBTI :

Au final, la saison 3 de « Dix pour cent » nous a ravi. On la quitte avec cette (bonne) frustration de n'avoir que six épisodes à se mettre sous la dent. Cette troisième vague tient le cap,et rectifie les errances qui nous avait quelques peu déçu dans la saison 2. L'agence ASK connaît des difficultés inattendues. On se passionne pour la carrière naissante de Sofia (jouée par Stefi Cela). Notre coeur ne sait toujours pas quoi penser du personnage de Matthias. Rebondissement après rebondissement, on continue à aimer le détester et détester l'aimer. Un bon tremplin pour la quatrième (et dernière) saison.

A LIRE AUSSI : « Dix pour cent » : la quatrième saison pourrait signer le clap de fin pour la série

Crédit photo : France 2