facebook

Mobilisation des « gilets jaunes » : indignation après une agression homophobe

Un élu de Bourg-en-Bresse s'est fait prendre à partie avec son compagnon sur un barrage des « gilets jaunes » ce samedi 17 novembre. Une agression homophobe qui a suscité l'indignation jusqu'au ministère de l'Intérieur.

Indignation ce samedi 17 novembre. Raphaël Duret, conseiller municipal de Bourg-en-Bresse, a été victime avec son conjoint d'une violente agression homophobe sur un barrage des « gilets jaunes ». Leur voiture a été détruite et les deux hommes ont dû subir une violente agression homophobe, comme le rapportent nos confrères de La Voix de l'Ain.

« Je le reconnais, c'est un PD »

Raphaël Duret et son compagnon arrivent sur un barrage de « gilets jaunes » en fin de matinée, samedi 17 novembre, alors qu'ils se rendaient dans un hypermarché. Ils veulent passer mais les manifestants retiennent leur véhicule. « Tout d'un coup, ça été une tornade sur la voiture », explique le conseiller municipal au journal local. Et de poursuivre :

« J'ai entendu certains manifestants dire, 'je le reconnais, c'est un pédé'. A partir de là, ils nous ont menacés. »

Tout s'enchaîne très vite. Les manifestants s'en prennent alors à leur véhicule, une Twingo, et brisent notamment leur pare-brise arrière, avant de tenter de les arracher de leurs places, puis de leur asséner des coups de poings et coups de pieds. Deux policiers présents sur place ont fini par intervenir, rapporte le journal. L'élu a publié des photos de son véhicule endommagé sur son compte Facebook :

Homophobie ordinaire

Une agression qui a beaucoup fait réagir. Contacté par l'AFP le maire PS de Bourg-en-Bresse, Jean-François Debat, dénonce des « bavures de certains gilets jaunes ». Selon lui, d'autres véhicules ont été dégradés à ce barrage et des propos racistes auraient été tenus sur un autre.

Le ministère de l'Intérieur, Christophe Castaner, a quant à lui réagi sur son compte Twitter en condamnant un « acte odieux » :

Le président de SOS Homophobie a lui aussi exprimé son soutien aux victimes dans un tweet, dénonçant un « effet de meute » signe de « l'homophobie ordinaire inadmissible » :

Selon nos confrères du Progrès, l'élu burgien a été porter plainte ce dimanche 18 novembre pour agression homophobe.

(Avec AFP)

Crédit photo : compte Facebook Raphaël Duret. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail