Etats-UnisÉtats-Unis : 24 personnes trans' tuées en 2018

Par Marion Chatelin le 05/12/2018
trans'

Depuis le début de l'année 2018, 24 personnes trans' ont été tuées aux États-Unis. Il s'agit pour la plupart de personnes racisées.

Horreur. 24 personnes trans' âgées de 18 à 58 ans, ont été tuées depuis le début de l'année aux États-Unis.

Ce chiffre prend uniquement en compte les meurtres rapportés comme transphobes par la police ou les médias. D'autres meurtres ont très probablement eu lieu, ce qui rend la collecte de données très difficile. Car la mort de certaines victimes peut ne pas être signalée, tandis que d'autres peuvent ne pas être identifiées comme transgenres dans les médias, souvent parce que les autorités, les journalistes ou les membres de leur famille, refusent de reconnaître leur identité de genre.

82% de femmes trans' racisées

À l'occasion de la journée internationale du souvenir trans', qui s'est tenue le mardi 20 novembre dernier, l'organisation non gouvernementale Human Rights Watch a publié des statistiques alarmantes. Au total, 82% des meurtres ont été commis sur des femmes transgenres racisées. 65% des personnes tuées avaient moins de 35 ans. La moitié d'entre elles vivaient dans le sud des États-Unis.

Des États majoritairement blancs et républicains, des bastions du conservatisme, où les violences à l’égard des citoyens LGBT+ ne sont pas rares. Mais d’autres vivaient en Californie ou dans l’État de New-York. Une situation qui laisse penser que la transphobie ne s’arrête désormais plus aux frontières des États les plus réactionnaires.

Violence endémique

Les personnes trans' doivent faire face à toujours plus de violence, dans un pays qui ne fait que durcir sa politique envers elles depuis l'arrivée de Donald Trump au pouvoir en janvier 2017. L'année dernière, 27 personnes avaient été tuées.

En juillet dernier, l'organisation non gouvernementale Human Rights Watch a publié un rapport sur la situation des personnes LGBT+ aux États-Unis. Les LGBT+ et notamment les personnes trans', se voient par exemple de plus en plus discriminées, surtout dans l’accès aux soins, un droit humain pourtant élémentaire.

Parmi les mesures envisagées par le gouvernement Trump, il y a également le fait d'établir une définition stricte et légale de l'identité sexuelle. Et les conséquences pour les personnes trans' pourraient être dramatiques. Car cette mesure ôterait de fait aux personnes trans' la possibilité de se faire reconnaître officiellement.

À lire aussi : USA : un projet de l’administration Trump pourrait totalement nier l’existence des personnes trans’

Dans le monde, 325 meurtres de personnes trans’ ont été recensés entre le 1er octobre 2016 et le 30 septembre 2017. Cela représente 30 cas supplémentaires en comparaison avec l’année précédente. La majorité des homicides ont eu lieu au Brésil (171), au Mexique (56) et aux États-Unis (25).

A VOIR AUSSI : La Journée du souvenir trans’, c’est quoi ?

Crédit photo : comptes Facebook.