facebook

Un célèbre mormon, pratiquant des « thérapies de conversion », fait son coming-out gay

Le mormon David Matheson, tristement connu pour avoir pratiqué des "thérapies de conversion", vient de faire son coming-out. Dans un message posté sur Facebook le 21 janvier, il a assuré vouloir "poursuivre sa vie en tant qu'homme gay".

Visiblement, les "thérapies de conversion" n'ont pas fonctionné sur lui. Le mormon David Thomeson, connu pour avoir lancé "Journey Into Manhood", un programme pour apprendre aux homosexuels à réfréner leurs sentiments et à rejeter leur orientation sexuelle, a fait son coming-out ce mardi 22 janvier. "Je souhaite poursuivre ma vie en tant qu'un homme gay", a-t-il écrit.

Matheson était marié à une femme depuis plus de 30 ans. "Le temps que j'ai passé dans un mariage hétérosexuel a été une vraie bénédiction pour moi (...) Mais j'avais cessé d'évoluer et je commençais à mourir", explique-t-il. Et d'ajouter :

"Je ne faisais pas semblant pendant toutes ces années et je ne renonce pas à mon travail passé ou à ma foi."

A year ago I realized I had to make substantial changes in my life. I realized I couldn’t stay in my marriage any...

Publiée par David Matheson sur Lundi 21 janvier 2019

Dans un communiqué de presse, l'association LGBT Truth Wins Out a assuré que "si la 'thérapie de conversion' ne fonctionne pas pour des auteurs comme David Matheson, il est naïf de s’attendre à ce que cela fonctionne pour ceux qui lisent son livre".

Un "besoin non-négociable"

Matheson a ouvert une clinique de conversion pour homosexuels en 2004 dans le New Jersey où il facturait 240 dollars la séance de 90 minutes. Il a même publié un livre en 2013 intitulé "Devenir un homme", dans lequel il traite de "l'homosexualité non désirée".

Le mormon semble avoir opéré un virage a 180 degrés, affirmant désormais qu'une "relation intime avec un homme n'est plus quelque chose qu'il veut éviter". C'est au contraire, "devenu un besoin non-négociable". Comble de l'hypocrisie : il cherche même un petit-ami.

A LIRE AUSSI : Rien qu’aux USA, 700 000 personnes LGBT ont enduré des "thérapies de conversion"

Pas d'excuses

Comme le note Queerty, l'homme en a profité pour changer sa photo de profil, passant d'un classique (et conservateur) portrait en costume-cravate à un cliché où il porte un simple débardeur noir, muscles saillants et gonflés à bloc.

L'homme semble, en revanche, avoir oublié de s'excuser auprès des milliers de personnes LGBT+ dont la vie a été brisée par ses "thérapies de conversion". Il est encore temps.

Crédit photo : Capture d'écran Facebook/David Matheson.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail