facebook

Festival d’Angoulême : cinq bandes dessinées queer qui vont vous prendre par les sentiments

dernier des étés BD bandes-dessinées queer

A l'occasion du festival international de la bande dessinée d'Angoulême, TÊTU a sélectionné pour vous cinq albums queer qui ont fait fondre son coeur d'artichaut.

Les BDs et romans graphiques sont à l'honneur puisque se tient, jusqu'au 27 janvier, la 46e édition du festival international de la bande dessinée d'Angoulême. Une bonne excuse pour vous proposer une liste non-exhaustive de récits queer édités récemment, et toujours disponibles. Les cinq ouvrages proposés par la rédaction de TÊTU ont tous un point commun : ils nous ont émus par leur style et les histoires et personnages LGBT qu'ils dépeignent aux lectrices et lecteurs.

1. "Le dernier des étés", une course vers le passé

dernier des étés BD bandes-dessinées queer
Crédit photo : Editions groupe Paquet

"De tous les chemins que je n'ai pas parcourus... le tien est celui auquel je songe le plus." Dès la première page, "Le dernier des étés" frappe droit au coeur. Cette bande dessinée raconte l'histoire de Dani. Ce photographe retourne sur le lieu de ses vacances d'enfance, 20 ans après. A quelques semaines de son mariage avec son compagnon Alex, Dani se remémore son meilleur ami de l'époque, dont on comprend qu'il a été son premier coup de foudre. Dans ce très bel album, passé et présent se superposent parfois grâce à des pages imprimées sur des calques. Particularité de cette BD, le passé est en couleurs et le présent en noir et blanc. Larmes de mélancolie assurées.

"Le dernier des étés" d'Alfonso Casas est disponible chez les éditions Paquet depuis le 16 janvier.

 

2. "La fille dans l'écran", l'amour virtuel à quatre mains

La Fille dans l'écran bandes-dessinées
Crédit photo : Editions Marabout

Deux voix, deux styles, qui se marient le temps d’une rencontre, pour une BD singulière. "La fille dans l’écran", c’est deux autrices, dessinant chacune un personnage : sur la page de gauche, Coline, illustrée en noir et blanc par Manon Desveaux, sur la page de droite Marley, qui s'illumine sous les traits colorés de Lou Lubie. Les jeunes femmes se parlent par écrans interposés, jusqu’à une rencontre qui va tout chambouler. A l’image des deux artistes, qui se sont donnés six mois pour produire cette BD de 200 pages à quatre mains, au rythme d’une planche par jour chacune. Parfois, leurs styles s’entremêlent pour donner vie à cette jolie histoire d’amour, et ça fonctionne à merveille.

"La fille dans l'écran" de Lou Lubie et Manon Desveaux est disponible aux éditions Marabout depuis le 9 janvier 2019.

Du 25 au 27 janvier, les autrices dédicaceront leur BD sur le stand de la librairie Cosmopolite à Angoulême.

 

3.  "Andy, un conte de faits", un foisonnant objet pop

Andy conte faits bandes-dessinées
Crédit photo : Casterman

C'est avec un album aussi pop qu'Andy Warhol lui-même que Typex nous fait (re)découvrir la vie de l'artiste. On le suit de sa difficile enfance d'une famille pauvre d'immigrés à la gloire de la Factory, et jusqu'à sa mort  en 1987. La bande dessinée, foisonnante, est organisée en 10 chapitres aux styles distincts. Ils représentent chacun une période de la vie de l'artiste. Tantôt drôles, tantôt émouvantes, les 562 pages d'"Andy, un conte de faits" se picorent par petites touches, avec un vrai goût de reviens-y.

"Andy, un conte faits" de Typex est disponible aux éditions Casterman depuis le 7 octobre 2018.

 

4. "Appelez-moi Nathan", pour devenir enfin soi

appel moi Nathan bandes-dessinées
Crédit photo : Payot Graphic

Cela fait longtemps que la rédaction fond pour les dessins de Quentin Zuttion. Il a d'ailleurs collaboré au numéro 217 du magazine. On le retrouve dans "Appelez-moi Nathan" aux côtés de Catherine Castro, grand reporter à Marie Claire. Ensemble, ils co-signent l'histoire vraie de Nathan, jeune homme trans', du moment où il prend conscience de son identité jusqu'à sa transition. Un beau récit du parcours de ce personnage où s'entremêlent à sa découverte de lui-même les difficultés de la vie d'ado (les cours, les amis, les amours), sa relation à ses parents et à son petit frère. TÊTU avait publié une critique de cette bande dessinée dans ses derniers conseils de lecture queer.

"Appelez-moi Nathan" de Catherine Castro et Quentin Zuttion est disponible aux éditions Payot Graphic depuis le 5 septembre 2018.

5. "Dans un rayon de soleil", à la conquête du cœur queer

bandes dessinées
Crédit photo : Gallimard BD

22 ans seulement et déjà autrice de six BD. Après avoir reçu en 2018 le prix Eisner pour « Spinning », récit autobiographique de son adolescence de patineuse artistique, en pleine découverte de son homosexualité, Tillie Walden revient avec « Dans un rayon de soleil ». Plus de 500 pages dans un univers spatial d’une originalité vivifiante. Pour les couleurs captivantes de ses planches, la complexité et la poésie de son récit, cette oeuvre est d’une richesse époustouflante. Pour la diversité de ses personnages et l'inclusivité de son écriture, aussi, puisque - chose rare - on nous présente dès les premières pages Ellie, non-binaire, auquel on s’adresse avec le pronom “iel”.  

« Dans un rayon de soleil » de Tillie Walden est parue le 16 janvier aux éditions Gallimard Bande-dessinée.

Nos conseils de lectures queer : six ouvrages LGBT à découvrir sans attendre

Article écrit par Alexis Patri et Rozenn Le Carboulec.

Crédit photo : Editions groupe Paquet.

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail