Brésil : deux policiers arrêtés pour l’assassinat de l’élue noire et bisexuelle Marielle Franco

Deux policiers soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat il y a un an de l’élue noire et bisexuelle Marielle Franco et de son chauffeur, ont été arrêtés ce mardi 12 mars à leurs domiciles à Rio de Janeiro, a annoncé le parquet.

C’était une élue engagée. Elle en aura payé le prix de sa vie. Marielle Franco, était une élue ouvertement bisexuelle, née dans une favela en 1979 et fortement engagée contre le racisme, les LGBTphobies et la violence policière. Elle a été abattue à l’âge de 38 ans à Rio. Elle était membre du conseil municipal de la deuxième plus grande ville du Brésil, encarté au Parti du socialisme et de la liberté (PSOL, gauche).

L’un des deux assaillants, un policier militaire en retraite Ronie Lessa, suspecté d’avoir criblé de balles la conseillère municipale de Rio et son chauffeur Anderson Gomes dans leur voiture le 14 mars 2018, a été arrêté à 4h du matin heure locale.

« Les enquêtes ont conclu, sur la base de diverses preuves, que Lessa est l’auteur des crimes (..) et des tirs (…) avec la participation de Elcio qui a conduit (le véhicule) utilisé pour l’exécution », a déclaré le parquet de Rio dans un communiqué. Et selon les services du procureur en charge de la lutte contre le crime organisé, « l’assassinat a été méticuleusement planifié pendant les trois mois ayant précédé le crime ».

Manifestations massives

Le gouvernement conservateur du président Michel Temer avait promis de  faire aboutir rapidement l’enquête. Mais celle-ci a piétiné pendant un an, dans un pays où l’écrasante majorité des homicides reste impunie, tandis que les sympathisants de « Marielle » continuaient de réclamer justice.

Cet assassinat avait provoqué des manifestations massives dans tout le Brésil et suscité également beaucoup d’émotion à étranger. Pour le 1er anniversaire de sa mort, de nombreuses manifestations devaient se dérouler jeudi dans le pays. Le carnaval de Rio, début mars, avait par ailleurs été l’occasion d’un hommage très appuyé à Marielle Franco de l’une des écoles de samba.

(Avec AFP)

Crédit photo : Mídia NINJA / Flickr. 

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail