Quatre films à découvrir en salles en avril

adieu à la nuit cinéma avril

En avril, TÊTU a compté quatre très bonnes occasions d’aller au cinéma, malgré le retour du beau temps.

Un documentaire historique et une autre plus politique, la démarche chaloupée des chats ou la douce voix de Catherine Deneuve… TÊTU a sélectionné pour vous quatre films à voir absolument en avril.

« Upon The Shadow », de Nada Mezni Hafaiedh

Ex-Femen, Amina Sboui accueille désormais dans une maison de Tunis les jeunes LGBT rejeté.e.s par leur famille et menacé.e.s par la police. C’est le quotidien de cette « famille choisie » que nous offre Nada Mezni Hafaiedh dans « Upon The Shadow ». Un documentaire court (il dure 1h20) mais puissant, qui sort en salles le 10 avril.

 

« Love, Cecil », de Lisa Immordino Vreeland

Il a été le photographe de la reine d’Angleterre, a inondé « Vogue » de ses photos de mode et « Life » de ses photos de guerre. Cecil Beaton a capturé les changements culturels et politiques du XXe siècle. La réalisatrice allemande Lisa Immordino Vreeland consacre son long-métrage, « Love Cecil », à celui qui est aussi un écrivain, un peintre, et un créateur de costume et de décor oscarisé. Originalité de ce documentaire, qui sort en salles le 10 avril, c’est Cecil Beaton lui-même qui commente les archives qui retracent à l’écran le fil de sa vie.

A LIRE AUSSI : Six films et documentaires que l’on ira voir en mars

 

« L’Adieu à La Nuit » d’André Téchiné

Le réalisateur André Téchiné revient en salles le 24 avril avec « L’Adieu à La Nuit ». Un film qui raconte la bataille d’une grand-mère pour éviter le départ de son petit-fils, converti à l’islam radical, pour la Syrie. L’occasion (on ne s’en lasse jamais) de voir Catherine Deneuve sur grand écran. Mais également de retrouver Kacey Mottet-Klein, découvert en 2017 devant la caméra d’André Téchiné, dans le très beau « Quand on a 17 ans« .

 

« Aujourd’hui, rien », de Christophe Pellet

Pour son premier film, en salles le 24 avril, le dramaturge Christophe Pellet mêle son quotidien aux journaux intimes de Césare Pavese et Jean-Luc Lagarce. Un film expérimental et comtemplatif qui sublime aussi bien les plans sur des chats que les scènes de sexe et les textes de deux auteurs. On notera également la présence de Yuming Hey, qui incarne le personnage non-binaire de Billie dans la série de Netflix France « Osmosis ».

A LIRE AUSSI : Ciné queer : ce qu’on va aller voir en salles en février

Crédit photo : Curiosa Films.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail