gay pornCet acteur de X gay arrête tout et rejoint un groupe anti-pornographie

Par Marion Chatelin le 22/05/2019
pornographie

L'acteur de porno gay Mark More a annoncé prendre sa retraite. Il a également rejoint un groupe de lutte contre la pornographie quelques jours plus tard.

C'est ce qu'on appelle un virage à 180 degrés. Pour l'acteur Mark More, c'en est fini de l'industrie de la pornographie. Après six années à travailler pour différents studios de pornographie gay et avoir tourné pas moins de 131 scènes, l'homme âgé de 26 ans, a annoncé sur son compte Twitter la fin de sa carrière : "J'en ai officiellement terminé avec l'industrie du porno." 

Et l'acteur de préciser la raison : "Je ne peux plus promouvoir un comportement lubrique et déviant. La luxure est un monstre et plus vous le nourrissez plus il a faim. (...) J'ai vu que le porno détruit de nombreuses personnes, leurs amitiés, leurs relations, leurs familles. Cela fait beaucoup plus de mal que de bien." 

https://twitter.com/markiemore/status/1129813059202035717

Mark More a notamment ajouté qu'il n'avait "jamais été aussi bien pendant ses 26 années et surtout les six dernières".

"Vous méritez mieux que du porno"

Trois jours plus tard, l'acteur qui a beaucoup tourné pour Next Door Studios, a tweeté une capture d'écran d'un post Instagram d'une organisation intitulée "Fight the new drug" ("Se battre contre la nouvelle drogue", ndlr). On peut y lire : "Vous méritez mieux que du porno".

https://twitter.com/markiemore/status/1129591801294143488

Sur leur site internet, l'organisation se décrit comme "non religieuse" et "non juridique". Elle dit sensibiliser les individus sur les effets néfastes de la pornographie.

«Fight the New Drug» considère le contenu pour adultes «comme une drogue mortelle qui tue tout ce qui est humain et tout ce qui est intime dans une relation». Le groupe cite des études selon lesquelles la pornographie affecte le cerveau, le coeur et in fine le monde. Elle entrainerait, toujours selon l'organisation, une augmentation des cas de dépression, de l'insatisfaction sexuelle ainsi qu'une faible estime de soi.

Une organisation mormone ?

L'Organisation à but non lucratif a une rhétorique bien huilée, largement influencée par le mouvement anti-contenu pour adultes. Ce même mouvement qui a tenté à plusieurs reprises de déclarer la pornographie comme une "crise de la santé publique" aux États-Unis.

"Fight The New Drug" propose également des offres payantes, à la manière d'une cure de désintoxication. Selon une internaute, qui a relaté sur medium sa "cure de désintoxication" en ligne via l'organisation, certaines questions sont largement orientées. "La rhétorique anti-masturbation n'est pas explicite mais implicite, écrit-elle, le programme décrit la pornographie comme une tromperie et pose également beaucoup de questions sur mon état émotionnel."

Après quelques recherches en ligne, il apparaît que le directeur de la recherche de l'organisation, Jason Carroll est également "professeur d'études familiales et de mariage" à l'université mormone de Brigham Young University. L'organisation serait-elle donc dirigée par des mormons ? Le président Clay Olsen s'est toujours défendu d'une telle allégation.

Crédit photo : Instagram.