facebook

Une créatrice de robes de mariage refuse une de ses créations à un couple lesbien

Une créatrice de mode new-yorkaise a refusé de vendre l'une de ses créations à un couple de femmes, sur le point de se marier. "Cela va à l'encontre de ma foi en le Christ", s'est-elle justifiée avant de leur proposer une conversion au christianisme et à l'hétérosexualité.

Pour leur mariage, Angel Lane et Tiffany Allen ont contacté la créatrice de robes de mariée new-yorkaise, Dominique Galbraith pour une combinaison à 1500$ que souhaitait porter Lane. Le couple de femmes est cependant resté complètement abasourdi par la réponse de la créatrice. Dans un email, cette dernière écrit : "Je ne pourrais pas créer une pièce pour un mariage de même sexe. Cela va à l'encontre de ma foi en le Christ. Jésus est mort pour nos pêchés pour que nous puissions vivre pour lui en accord avec Son Mot Divin".

Crédit photo : KVTI

Mais Dominique Galbraith n'a pas simplement refusé de créer une pièce pour Tiffany Allen et Angel Lane. La créatrice a également tenté de "convertir" le couple au Christianisme et à l'hétérosexualité. "Je sais que vous vous aimez et que ça vous semble juste mais je vous encourage toutes les deux à reconsidérer et voir ce que Dieu a à dire et les choses merveilleuses qu'Il réserve pour vous si vous croyez en Lui, et Lui obéissez", a ajouté Galbraith. Elle conclut par un "soyez béni" avant de préciser au couple qu'elle était disposée à "discuter de Jésus".

Une violation de la loi sur la discrimination des homosexuels

Tiffany Allen, en couple avec Angel Lane depuis sept ans, s'est dite "blessée" de ne pas se sentir "assez bien". "Une personne qui a véritablement un coeur vous dira que Dieu ne fait pas d'erreur. Je ne suis pas une erreur. Ma fiancée n'est pas une erreur", a t-elle ajouté.

Résidentes à St Louis dans le Missouri, la loi de l'état ne prohibe pas la discrimination basée sur la sexualité. Cependant, Dominique Galbraith, vivant à New-York peut se voir condamnée. Dans l'état de New-York, il s'agit d'une violation de la loi sur la discrimination basée sur l'orientation sexuelle. Le couple a porté plainte contre la créatrice et considère également d'intenter une action en justice contre l'entreprise.

En 2017, le refus d'un pâtissier de fournir à un gâteau à un couple d'hommes pour leur mariage avait fait scandale aux Etats-Unis. La Cour Suprême s'était alors emparée du sujet, contrevenant à la décision du tribunal du Colorado qui avait traité l'affaire. Pour sept des neuf juges de la plus haute instance juridique du pays, les droits religieux du commerçant avaient été négligés. Pas certain donc, dans l'Amérique conservatrice de Trump, que ce couple de femmes obtienne justice...

A LIRE AUSSI : Aux Etats-Unis, un gâteau de mariage devient une affaire d'Etat 

 

Crédit photo : Facebook d'Angel Lane 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail