facebook

Dans cette église suédoise, Adam est gay et Eve est lesbienne

Une oeuvre de l'artiste Elisabeth Ohlson Wallin va être exposée dans l'église de Saint-Paul à Malmö en Suède. Elle y montre des couples de même sexe... au paradis.

À Malmö au sud de la Suède, une église possède un tout nouveau retable qui risque d'attirer de nombreux curieux et curieuses. La peinture, réalisée en 2012 par l'artiste lesbienne Elisabeth Ohlson Wallin, représente deux couples de même sexes dans le jardin d'Eden. Le serpent, quant à lui est représenté par une femme transgenre.

A l'époque Elisabeth Ohlson Wallin souhaitait faire don de l'oeuvre à la Cathédrale de Skara en Suède qui allait célébrer son premier mariage entre personnes de même sexe. Selon le quotidien suédois Skövde Nyheter. l'artiste ouvertement lesbienne a déclaré à l'époque qu'elle souhaitait vérifier si l'Église de Suède était aussi gay-friendly qu'elle le prétendait. L'Eglise de Suède soutenait alors le mariage pour tous, entré en vigueur en 2009. Le cadeau a cependant été décliné par la Cathédrale qui considérait cette oeuvre comme "du militantisme politique plutôt que de la foi".

À LIRE AUSSI : Une femme trans’ et pasteure entre dans l’histoire aux Etats-Unis

L'inclusion dans l'Eglise

Néanmoins, sept ans plus tard, le retable a finalement trouvé sa place dans l'église Saint-Paul de Malmö. "C'est avec fierté et joie que nous recevons "Paradise" dans l'Église Saint-Paul", a déclaré l'église dans un communiqué. "Nous avons besoin d'images qui ouvrent une plus grande inclusion dans l'église. Nous sommes reconnaissants du talent artistique d'Elisabeth, qui nous permet de construire une église crédible qui montre que nous sommes tous accepté au paradis, indépendamment de qui nous aimons et de comment nous nous identifions."

https://twitter.com/helenamyrstener/status/1199747668941164544?s=20

Helena Myrstener, la Pasteure de l'église Saint-Paul a également fait part de sa joie sur son compte Twitter. "Dimanche, l'histoire est écrite. Le seul retable LGBT de Suède  a été reçu à l'église Saint-Paul de Malmö", a t-elle écrit, "Nous sommes si heureux et fiers!".

Les LGBT+ au paradis

Elisabeth Ohlsson Wallin expliquait avoir trouvé l'inspiration dans les oeuvres du peintre de la Renaissance, Lucas Cranach l'Ancien. L'oeuvre, nommée "Paradise" entend démontrer que depuis la nuit des temps, la place des personnes LGBT+ n'est pas en enfer mais au paradis. En 1998, l'artiste/activiste, avait présenté "Ecce Homo", une série de photographies qui montraient Jésus autour de "personnes marginales". Notamment une parodie de La Cène de Léonard de Vinci, où des drag-queens tenaient lieu de disciples. Une exposition très controversée qui avait eut lieu dans la Cathédrale luthérienne d’Uppsala, avec le soutien de l’évêque, et a conduit l’Eglise romaine à couper tout lien avec l’Eglise Luthérienne Suédoise.

À LIRE AUSSI : L’expo Pierre et Gilles à la Philharmonie : 40 ans de liaison heureuse avec la musique

Crédit photo : Twitter

 

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail