BerlinBerlinale 2020: le très pop, "Futur Drei" remporte le Teddy Award du meilleur film queer

Par Marie-Carline Chardonnet le 02/03/2020
Futur Drei

"Futur Drei",  le premier long métrage du réalisateur allemand Faraz Shariat a gagné le Teddy Award du meilleur film queer lors du 70e Festival international du film de Berlin.

Chaque année, le Festival de Berlin décerne son Teddy Award au meilleur film traitant de la question du genre et de l'homosexualité au cinéma. Ce dimanche 1 mars, la Berlinale a distingué "Futur Drei" (No Hard Feelings), un drame semi-biographique queer du réalisateur allemand Faraz Shariat.

De Grindr au coup de foudre

Le film raconte l'histoire de Parvis (joué par Benjamin Radjaipour) un jeune gay né en Allemagne de parents iraniens, tout comme le réalisateur, appartenant à la deuxième génération d'immigrés persans. Le jeune homme mène une vie de fêtes permanentes et de rencontres Grindr. Ce fils d'éxilés iraniens est fier de sa vie, sans se sentir pleinement allemand.

Tout bascule, lors de sa rencontre avec Amon (Eidin Jalali), un nouvel arrivant iranien du centre de réfugiés dans lequel Parvis est condamné aux travaux communautaires, pour un délit mineur. Entre c'es deux-là, c'est le coup de foudre et le film devient alors saisissant. Voici la bande-annonce à découvrir ici:

https://youtu.be/cZNg8TIKDqQ

 

"La voix queer des immigrés allemands"

Sur Instagram, le réalisateur Faraz Shariat n'a pu cacher sa joie, lors de la nomination de son film pour les Teddy Award 2020: "C'est officiel ! Notre premier long-métrage "Futur Drei (No hard feelings) fera sa première mondiale à la 70ème édition de la Berlinale. Je n'aurai pu rêver d'un meilleur lieu pour célébrer la fierté des voix queers des immigrés allemands."

Avec ce film, le cinéaste ambitionne de donner une voix aux immigrés queers de deuxième génération. Dans un autre post, il est revenu sur cette folle aventure entamée il y a quatre ans : "Des centaines et des centaines de hauts et de bas, de combats agités et d'avancées surprenantes. Notre balbutiant voyage vers l'expression de soi, l'autonomisation se termine lentement. Aujourd'hui, c'est le jour où nous n'avons plus à nous expliquer, mais à laisser parler le film pour nous. Ne vous inquiétez pas, vous ne vous sentirez plus jamais seul, ici! "

https://www.instagram.com/p/B8JwklzIBFu/?utm_source=ig_web_copy_link

Une vraie fiction autobiographique

Entre réalisme et autobiographie, le long-métrage fait même apparaître dans le film, les vrais parents du réalisateur mais également des images tournées en VHS de son enfance comme ci-dessous:

https://www.instagram.com/p/B1EihS_BYhU/?utm_source=ig_web_copy_link

Avec 34 éditions, les Teddy Awards restent l'un des plus anciens prix honorant le cinéma LGBTQ+.

A LIRE AUSSI « Petite Fille », un documentaire poignant sur une jeune enfant trans’

Crédit photo: Instagram nohardfeelings_futurdrei