facebook

Coronavirus : une pub télé du camp Biden dépeignant Ronald Reagan en héros de crise passe mal

Dans une pub télé fustigeant l'action de Donald Trump dans la lutte contre le coronavirus, le camp Biden dépeint positivement l'action de Ronald Reagan dans la gestion de la crise du sida. Une relecture de l'histoire qui passe très mal.

Les équipes de Joe Biden connaissent-elles l'histoire ? C'est la question que l'on peut se poser en découvrant l'une des dernières pubs télé du candidat à l'investiture démocrate.

Cette vidéo produite par Unite The Country, un "PAC" (pour Political Action Committee, un acronyme désignant des organisations qui peuvent récolter et dépenser des fonds pour soutenir un candidat) qui soutient Biden, met fermement en cause la gestion de la crise due au coronavirus par le président Donald Trump.

"Des crises se produisent sous chaque présidence"

"Des crises se produisent sous chaque présidence", clâme d'un ton dramatique la voix off, tandis que les visages en noir et blanc d’anciens présidents américains apparaissent à l’écran. "Nous ne les blâmons pas pour cela. Ce qui compte c’est comment gère cela". Les images de Barack Obama supervisant la mort d’Oussama Ben Laden, de George Bush mégaphone à la main sur les gravats du World Trade Centre…Et soudain, le visage Ronald Reagan apparait à lui aussi à l’écran.

"Donald Trump n’a pas créé le coronavirus. Mais il est celui qui a dit que c’était une un hoax (un canular informatique), qui a viré l'équipe responsable de la réponse aux pandémies et laissé le virus se propager sans contrôle à travers l’Amérique", poursuit le narrateur. "Des crises surviennent à chaque président. Celui-ci a failli."

La critique adressée par les équipes de Biden à l’administration Trump pour sa gestion de l’épidémie de coronavirus semble légitime. Mais inclure dans le tableau Ronald Reagan, c’est oublier sa gestion d’une crise sanitaire majeure, comme le note le site Pinknews.

"Quand le SIDA était drôle"

Car Ronald Reagan n’a pas été à la hauteur de la gestion de la crise du SidaDans son livre de référence « And the Band Played On », Randy Shilts a démontré la gestion calamiteuse de Ronald Reagan de la crise du Sida. Le président des Etats-Unis de l’époque s’est très peu impliqué dans la gestion sanitaire de l'épidémie. Laissant le virus se propager sans agir et conduisant à la mort de centaines de milliers de personnes, notamment issue de la communauté homosexuelle. C’est cette situation qui poussa des militants et des malades à la création de l'association Act Up.

Sorti en 2015, le court documentaire "When AIDS Was Funny" montre une scène révoltante et emblématique de la gestion de la crise du sida par l'administration Reagan. En 1982, lorsqu’un journaliste demande au Porte-parole de la Maison-Blanche Larry Speakes si le président Reagan suit l'évolution de l’épidémie de SIDA, surnommée « la peste gay », celui-ci lui répondit: « Je ne l’ai pas, et vous ? » devant une salle de journalistes hilares.

Et quand le journaliste rebondit "Est-ce que le président  – et en d'autres mots, la Maison Blanche  – regarde cela comme une grosse blague ?" Le Porte-parole de Reagan répond : "Non, je ne sais rien sur cette histoire, Lester."

Les premiers cas de sida sont identifiés aux Etats-Unis en 1981. Mais il faudra attendre près de six ans avant que Reagan ne prononce publiquement le mot "Sida". Son silence, son absence d’action condamneront à mort des milliers d'Américains. A la fin des années 80, le nombre de malades aux Etats-Unis atteindra les 100 000 cas. Et des milliers d'autres mourront par la suite.

Espérons que les équipes de Biden et ses soutiens se penchent un peu mieux sur l'histoire avant de faire d'anciens présidents apathiques des héros...

crédit image: Unite The Country


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail